Enquête Global Investor Study

Le challenge de la génération Y

Des salaires en berne, un coût de la vie en hausse et une économie mondiale à la peine, les membres de la génération Y font face à de nombreux défis. Ils ont donc besoin de revenus d’investissement leur permettant de réaliser leurs aspirations à court et long terme. Va-t-on atteindre un point de rupture ? Faut-il craindre un bouleversement complet en matière d'investissement ?

15/06/2016

Selon les résultats de l’enquête Schroders Global Investor Study 2016, les investisseurs de la génération Y (âgés de 18 à 35 ans) ont des attentes beaucoup trop élevées en matière de revenus, choisissent un horizon d’investissement trop court et ont de nombreux postes de dépenses à financer aujourd’hui et à l’avenir.


Par conséquent, ils pourraient avoir beaucoup de mal à atteindre leurs objectifs d’investissement.


Voici les principaux constats de la Schroders Global Investor Study :

  • Les membres de la Génération Y exigent des revenus (10,2 %) plus élevés que les autres types d’investisseurs (8,4 %)
  • Leurs perspectives d’investissement sont très courtes, 63 % d’entre eux conservant leurs investissements pendant moins de deux ans
  • Ils sont averses au risque : lorsqu’ils choisissent un investissement, ils privilégient la protection du capital et recherchent une performance supérieure à l’inflation
  • Les revenus de la Génération Y sont ponctionnés par de nombreux engagements, qui vont des compléments de salaire et de retraite future à l’aide financière aux enfants, en passant par l’achat d’un logement

Une tempête financière se profile-t-elle ?

Cette situation est potentiellement très dangereuse. Dans la plupart des pays développés, les taux d’intérêt sont proches, voire inférieurs, à 0,5 % et, parfois, continuent à baisser. Le rendement des marchés boursiers n’est que de 3,8 %i.


Pour obtenir les revenus élevés auxquels ils aspirent, les membres de la Génération Y doivent prendre plus de risques ou conserver leurs investissements plus longtemps afin de traverser les cycles de marché sans trop d’encombres, deux approches qu’ils ne semblent pas disposés à adopter.

Ils se mettent en danger du fait de deux malentendus :

  1. ils anticipent une croissance irréaliste de leurs investissements
  2. ils pensent que le montant qu’ils finiront par accumuler génèrera un revenu invraisemblablement élevé

Cumulé sur un horizon de 20 à 30 ans, cet écart entre attentes et réalité peut devenir très très important, et constitue à ce titre un véritable motif d’inquiétude à l’issue de l’enquête Schroders Global Investor Study 2016.

Des revenus à la limite de la rupture

Pour ne rien arranger, la génération Y doit assumer des postes de dépense bien plus élevés que les générations précédentes, qui ponctionnent ses revenus.

Selon l’enquête Schroders Global Investor Study, les principaux motifs d’investissement de la génération Y sont les suivants:

  1. Compléter un salaire (46%)
  2. Faire fructifier un portefeuille (41 %)
  3. Compléter les revenus à la retraite (35 %)
  4. Aider financièrement leurs enfants/ des parents (30 %)
  5. Acheter autre chose qu’un logement (28 %)
  6. Verser un apport pour l’achat d’un logement (26 %)
  7. Payer les frais de scolarité (26 %)
  8. Payer des soins de santé (22 %)

Toutefois, selon une enquête récente du Guardian, « l’endettement, le chômage, la mondialisation, la démographie et l’augmentation des prix des logements rognent les revenus de la Génération Y ».ii

L’écart gigantesque entre les objectifs d'investissement de la Génération Y, leurs anticipations de revenus irréalistes et leur court-termisme doit absolument être résorbé. Dans le cas contrainte, nous nous dirigeons tout droit vers une nouvelle crise économique et sociale.

Source : FTSE, S&P 500, CAC, DAX, Shanghai, Nikkei, ASX, Hang Seng, Bovespa, Mexbol. Rendement moyen prévisionnel à 12 mois des 11 indices au 18 mai 2016, selon les données de Bloomberg.

ii http://www.theguardian.com/world/2016/mar/07/revealed-30-year-economic-betrayal-dragging-down-generation-y-income

Remarques : À propos de l’enquête Schroders Global Investor Study 2016
Confiée par Schroders à Research Plus Ltd, cette enquête indépendante a été conduite en ligne entre le 30 mars et le 25 avril 2016 auprès de 20 000 investisseurs basés dans 28 pays (notamment l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas et le Royaume-Uni). Au sens de cette enquête, un investisseur correspond à toute personne envisageant d'investir au moins 10 000 euros (ou une somme équivalente) au cours des 12 prochains mois et ayant modifié ses placements au cours des cinq dernières années. Ces personnes sont considérées comme représentatives de la population des investisseurs de chaque pays dans lequel a été menée l’enquête.

Information importante
Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d'un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.
Publié par Schroder Unit Trusts Limited, 31, Gresham Street, London, EC2V7QA, société agréée et règlementée par la Financial Conduct Authority.
Pour votre sécurité, les communications peuvent être enregistrées et surveillées.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l'équipe d'économistes de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroders France 8-10 rue Lamennais, 75008 Paris, France.