Points de vues

Pourquoi les marchés émergents sont l’endroit idéal pour l’investissement d’impact


Les investisseurs n’ont jamais été aussi intéressés par la compréhension de l’impact de leurs décision d’investissements. C’est dans les marchés émergents plus que partout ailleurs que cette compréhension est la plus importante.

La crise sanitaire déclenchée par la Covid-19 a été une piqûre de rappel des dures réalités qu’une grande partie de la population mondiale vit au quotidien. Selon les estimations de l’Organisation des Nations Unies (ONU), plus de 2 milliards de personnes n’ont pas un accès courant à de la nourriture saine, nutritive et en quantité suffisante. 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des services d’assainissement de base, tandis que 20 % des enfants n’ont pas accès à une éducation scolaire.

Beaucoup des personnes touchées par ces situations vivent dans des marchés émergents, et la pandémie a exacerbé les défis déjà existants.

 

Qu’est-ce que l’investissement d’impact ?

Ce qui fait l’essence de l’investissement d’impact est l’intention de générer un bénéfice social, en le combinant avec un rendement financier pour les actionnaires, et de mesurer l’impact.

L’élaboration des Objectifs de développements durable l’ONU (ODD) a fourni un canevas permettant aux investisseurs d’impact de mesurer la réalisation de ces objectifs. Il existe 17 ODD ; chacun d’entre eux est un appel à l’action, et comprend entre 8 et 12 cibles. L’élaboration des ODD rend la mise en correspondance de l’investissement avec les objectifs des investisseurs plus clair et mieux défini. 

La taille du marché de l’investissement d’impact est encore très faible, environ 715 milliards de dollars à la fin de 2019, selon les estimations du Global Impact Investing Network (GIIN).

Le GIIN réalise une enquête annuelle, prenant en compte les données de 294 investisseurs qui gèrent un montant collectif de 404 milliards d’investissements d’impact. Parmi les personnes interrogées, 48 % répondent investir dans les marchés développés (MD), et 43 % dans les marchés émergents. Les 9 % restant ne se concentrent ni sur les marchés développés, ni sur les marchés émergents, ce qui est défini par le fait d’allouer plus de 75 % de la totalité de ses actifs à l’une ou l’autre de ces catégories. Et selon une enquête plus spécifique portant sur 220 milliards de dollars du marché de l’investissement d’impact, seuls 19 % ont été investis dans des entreprises cotées en bourse. Si l’on exclut les valeurs extrêmes, les investisseurs axés sur les marchés émergents ont alloué seulement 3 % de leurs actifs à des entreprises cotées en bourse.

Le potentiel de croissance est important, et a des chances d’être alimenté par la volonté des investisseurs d’aligner leurs valeurs avec leurs objectifs d’investissement.

Historiquement, la résolution de ces problèmes a souvent été laissée à la philanthropie. Mais il existe un consensus grandissant sur le fait que les investissements sur les marchés peuvent atteindre des objectifs environnementaux et sociaux, ainsi que financiers. 

Que signifient en pratique ces détails au cœur de l’investissement d’impact, et quelle est la portée de l’investissement d’impact dans les marchés émergents ? Pour résumer, nous pensons qu’elle est importante.

 

Pourquoi investir dans les marchés émergents ?

Il n’y a pas d’endroit où les besoins en matière de résolution des problèmes environnementaux et sociaux sont aussi importants que dans les marchés émergents. Ces pays abritent près de 6,6 milliards de personnes, soit 86 % de la population mondiale, selon les données du Fonds monétaire international.

Et ces pays sont les plus menacés par les conséquences du changement climatique. Parmi les dix villes les plus exposées au changement climatique, neuf d’entre elles se trouvent dans des pays émergents. La qualité de l’air est un sujet de préoccupation qui traverse de nombreux pays émergents. Parmi les 50 villes classées selon le niveau de pollution de l’air, 45 se trouvent dans des pays émergents.

Les gouvernements partout dans le monde relèvent ces défis, dans un contexte de préoccupation croissante de l’opinion publique. La plupart des pays émergents ont signé l’Accord de Paris sur le changement climatique. Mais certains gouvernement ont choisi une approche sélective en ce qui concerne les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Les pays émergents font face aux plus grands défis, et l’ampleur de la réponse requise est donc importante, nécessitant potentiellement la révision du modèle économique d’un pays.

Sans le partage de la technologie des nations avancées, des industries entières pourraient subir des conséquences négatives, avec des répercussions sur l’emploi et les moyens de subsistance. Et lorsque les obstacles peuvent être surmontés, c’est la question de la bureaucratie qui se pose ; ce qui signifie que le changement peut se faire trop lentement, ou du moins être retardé jusqu’à ce que la pression pour agir soit trop forte.

Les entreprises publiques ont un rôle crucial à jouer. Non seulement à travers leurs produits et services, mais aussi selon la manière dont elles gèrent leurs opérations et leur impact sur l’environnement, ainsi que les personnes qu’elles emploient. Ces décisions peuvent être prises plus directement, et à un rythme raisonnablement rapide. Le potentiel pour les investisseurs d’avoir un impact est par conséquent considérable.

En général, les entreprises des marchés émergents n’en sont qu’aux premiers stades du processus d’impact et de leur cheminement ESG. Il existe donc en conséquence une opportunité de participation à long terme pour les investisseurs. La nature des marchés émergents implique qu’il existe aussi une large gamme d’opportunités d’investissements. L’apport de capitaux aux entreprises qui répondent à des critères d’investissement définis leur permet de se développer de façon durable et d’avoir un impact plus important à l’avenir.

 

Les risques de l’investissement dans les marchés émergents

Si nous pensons sincèrement que les investisseurs peuvent avoir un impact plus important dans les marchés émergents, il est important de souligner le fait qu’investir dans ces marchés peut comporter un risque plus élevé par rapport aux autres marchés mondiaux. Cela inclut le potentiel de risques politiques, juridiques, de contrepartie, opérationnels et de liquidité plus importants.

La valeur des investissements et les revenus qui en découlent peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. Les investisseurs ne sont donc pas assurés de recouvrer l’intégralité des sommes initialement investies.

 

Comment cela fonctionne-t-il en pratique ?

L’un des principes fondamentaux de l’investissement d’impact est que le bénéfice social doit être intentionnel et mesurable, ainsi que matériel et durable. Mais que signifient ces critères ?

Intentionnel : il s’agit de l’intention manifeste d’une entreprise de résoudre certains de nos problèmes sociaux ou environnementaux.

Mesurable : les entreprises doivent mesurer les résultats de leurs activités pour les personnes et la planète.

Matériel : les produits et services des entreprises doivent contribuer matériellement à la résolution d’un ou plusieurs problèmes environnementaux ou sociaux.

Durable : les entreprises doivent gérer leurs activités en tenant compte de toutes les parties prenantes.

Ces critères jouent un rôle clé dans la façon dont nous envisageons l’investissement d’impact dans les marchés émergents. Lorsqu’il s’agit d’investir dans des entreprises, nous les résumons à trois questions clés :

  1. Contribution sociale : L’entreprise contribue-t-elle à un avenir meilleur pour tous ? Afin de confirmer et d’identifier la contribution sociale, nous associons chaque entreprise à un ODD primaire.
  2. Durabilité : L’entreprise est-elle gérée sur le long terme ? Cela sous-tend l’objectif de durabilité. Nous investissons uniquement dans des entreprises dont nous pensons qu’elles traitent toutes leurs parties prenantes de façon équitable et gèrent leurs activités sur le long terme.
  3. Rendement financier : L’action est-elle un bon investissement ? Nous recherchons des entreprises dont nous pensons qu’elles généreront des rendements durables, supérieurs à leur coût de capital.

Afin de mieux mesurer l’impact des entreprises sur la société et l’environnement, nous avons mis au point nos propres outils, dont SustainEx, qui a été primé.

Comme nous l’avons mentionné, l’investissement d’impact dans les marchés émergents est un véritable cheminement. S’engager auprès des entreprises et encourager l’amélioration des pratiques et de la transparence en est un élément fondamental.

Seul un dialogue régulier peut permettre de déterminer si les entreprises répondent aux critères mentionnés ci-dessus et de vérifier leur engagement envers leurs parties prenantes. La réceptivité des entreprises à cet engagement peut à elle seule constituer une preuve de leur engagement à fonctionner de manière durable.

Dans les marchés émergents, les données disponibles viennent souvent à manquer. Il est difficile de combler cet écart sans engagement. Cela permet également de vérifier ce qui est présenté par les entreprises, évitant ainsi le risque d’éco-blanchiment - lorsque les entreprises font des déclarations audacieuses mais ne tiennent pas leurs promesses dans la pratique.

 

Quels types d’investissements pourraient remplir ces critères ?

Il existe une large gamme d’entreprises différentes qui forment l’univers d’impact où il est possible d’investir dans les marchés émergents. Il peut s’agir d’entreprises qui, par leurs activités quotidiennes, contribuent à la réalisation d’un ODD de l’ONU, comme les sociétés pharmaceutiques ou les entreprises de technologie d’énergie propre. D’autres peuvent faire évoluer la façon dont elles gèrent et exploitent leurs activités afin de contribuer à la résolution de problèmes sociaux ou environnementaux.

En tant qu’investisseurs, nous examinons une série de facteurs quantitatifs et fondamentaux lorsque nous analysons les opportunités. Les exemples ci-dessous sont fournis à titre d’illustration de la façon dont nous analysons les critères mentionnés ci-dessus ; les entreprises mentionnées ici ne constituent pas une recommandation d’achat ou de vente d’un quelconque titre. Comme toujours, la valorisation est vitale. Les bonnes entreprises ne font pas toujours les bons investissements et nos commentaires ne constituent pas une opinion sur la valeur des actions ou du prix de cette société.

Basé au Brésil, WEG est un fournisseur mondial d’équipements électriques. Il contribue à l’augmentation de la part des solutions d’énergie renouvelable et des moteurs à haut rendement, qui représentent chacun environ 20 % des ventes.

Intégré verticalement, avec sa propre fonderie, WEG est en mesure de remplacer les anciens moteurs et de réutiliser leurs matériaux. Il investit également dans la mobilité électrique, en ce qui concerne les bus et les avions, et dans le stockage de l’énergie. Il fournit des équipements au secteur de l’eau/de l’assainissement, qui a besoin d’investissements importants au Brésil.

 

emex1.jpg

 

Gedeon Richter est une entreprise pharmaceutique spécialisée basée en Hongrie. Elle est présente dans plus de 38 pays à travers le monde.

Les principaux domaines d’impact de Gedeon Richter sont la fourniture de produits pharmaceutiques spécialisés pour la santé des femmes, le système nerveux central et les biosimilaires. Ces derniers sont similaires à des médicaments déjà approuvés dont le brevet a expiré. Contrairement aux génériques, ces médicaments biologiques présentent une plus grande variabilité naturelle et sont plus complexes à fabriquer.

 

emex2.jpg

 

Samsung SDI est une entreprise sud-coréenne, qui est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de batteries utilisées dans les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie.

L’entreprise publie des rapports de durabilité depuis 2003. Elle fournit des rapports détaillés sur la chaîne d’approvisionnement et a pris la tête du secteur en termes d’audit et d’évaluation des risques liés à l’extraction du cobalt. Parallèlement aux avantages de ses principaux produits, Samsung SDI s’est fixé pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que la consommation d’énergie dans la production de ses batteries.

 

emex3.jpg

 

La Covid-19 a amplifié l’importance de l’investissement d’impact dans les marchés émergents

Nous considérons que le potentiel des investisseurs à avoir un impact et à aider à résoudre certains des nombreux défis mondiaux est énorme. Les ODD de l’ONU fournissent un canevas pour soutenir ce processus, et les gouvernements et les entreprises du monde entier s’accordent sur leurs mérites. Par exemple, la Chine a dévoilé ses plans en vue d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. Les politiques devraient donc apporter un soutien supplémentaire.

Dans les marchés émergents, l’impact de la Covid-19 n’a fait qu’amplifier ce besoin. Alors que le monde sort peu à peu de la pandémie, les questions environnementales et sociales sont susceptibles d’attirer encore plus l’attention. L’amélioration des outils d’analyse et de suivi des entreprises et de leurs opérations signifie que le pouvoir de provoquer le changement est entre les mains des investisseurs.

Les changements démographiques sont un autre facteur qui devrait stimuler la demande d’investissements d’impact. Il s’agit en particulier du changement imminent de l’importance économique, alors que la richesse passe aux mains des générations Y et Z. Ces générations sont plus sensibles à des questions telles que l’impact et sont donc plus susceptibles d’exiger que leurs investissements soient plus conformes à leurs valeurs.

Les arguments en faveur de l’investissement d’impact n’ont jamais été aussi forts.

 

Informations importantes

Toute référence à des sociétés est fournie à titre d’illustration uniquement et ne constitue en aucun cas une recommandation d’achat ou de vente, ni une opinion quant à la valeur des actions de cette société. 

Il n’y a pas lieu de considérer le présent article comme contenant des conseils ou de la recherche en matière d’investissement. 

Ce document exprime les points de vue et opinions de ses auteurs, ou de la personne à laquelle ils sont attribués, et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

 

 

Le contenu de ce site est destiné aux particuliers et aux investisseurs non professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., 5 Heienhaff, 1736 Sennengerbierg, Luxembourg