Perspectives

Pourquoi les obligations asiatiques en devise locale semblent attractives dans un environnement de taux zéro

Comme nous l’avons souligné dans l’article Niveau zéro, générer du rendement sous forme de revenu a rarement, voire jamais, été aussi difficile. L’une des principales caractéristiques des marchés depuis la mise en place de l’assouplissement quantitatif après la crise financière mondiale de 2008 a été amplifiée par de nouvelles mesures ultra-accommodantes en réponse à la crise de la Covid-19.

Environ un quart des marchés obligataires mondiaux affiche un rendement inférieur à zéro, la plupart des autres étant proches de zéro, y compris les obligations d’entreprise. Une partie du marché des obligations asiatiques en devise locale offre encore un rendement attractif. Voici quelques-unes de ses caractéristiques.

Fondamentaux économiques solides de l’Asie

Les économies d’Asie émergente ont connu une croissance nettement plus rapide que le reste du monde au cours des 20 dernières années et contribuent désormais à plus de la moitié du PIB mondial. L’Asie hors Japon se porte également nettement mieux que le reste du monde, ayant bien géré la pandémie. L’Asie hors Japon est la seule région dont l’économie a progressé en 2020, sous l’impulsion de la Chine et de Taïwan, ce dernier bénéficiant de la vigueur de son secteur des semi-conducteurs. La région devrait rester la zone de croissance la plus dynamique au cours des deux prochaines années.

Le ratio dette publique sur PIB des pays asiatiques est faible et stable, de nombreux pays étant proches de zéro pour la dette externe. Les économies asiatiques sont moins vulnérables à la volatilité des flux de capitaux mondiaux et bénéficient d’importantes réserves d’épargne nationale. 

 

Asianlocbonds1.jpg

 

Les valorisations des obligations asiatiques restent attractives

Par rapport aux obligations des marchés développés, les obligations asiatiques se négocient à des niveaux de valorisation proches de la moyenne historique ou moins élevés, malgré des fondamentaux plus solides. Le rendement agrégé des obligations asiatiques s’inscrit à 3,3 %, contre 0,8 % pour l’indice des bons du Trésor américain et un rendement légèrement supérieur à zéro pour les emprunts d’État dans le monde. 

 

Asianlocbonds2.jpg

 

Par rapport aux autres obligations souveraines des marchés émergents, les obligations asiatiques se négocient à un niveau historiquement bas. Le spread des obligations asiatiques par rapport aux obligations latino-américaines s’inscrit à seulement 2,0 % contre 3,7 % pour le spread historique. Cela est d’autant plus intéressant que l’Asie bénéficie d’une note de crédit « A », sensiblement supérieure à la qualité « BBB » attribuée aux obligations souveraines d’Amérique latine, selon S&P et Moody’s. L’Asie présente également un profil de rendement plus stable. 

La Chine est une composante clé du marché des emprunts d’État asiatiques en devise locale et un facteur important de l’attractivité des valorisations. Dès lors que l’économie chinoise a rebondi, la Banque centrale de Chine (PBoC) a commencé à normaliser sa politique. La réponse de la PBoC à la crise a également été relativement mesurée et ciblée, tandis que le reste du monde a lancé de nouveaux programmes d’assouplissement quantitatif à grande échelle, parallèlement à d’autres mesures.

Les rendements souverains chinois ont augmenté en 2020, sur fond de rebond de l’économie chinoise. Les pressions inflationnistes restant faibles et certains secteurs de l’économie devant encore être soutenus par des mesures de relance, nous ne pensons pas que la PBoC procédera à un resserrement monétaire dans un avenir proche.

Toutefois, la Chine n’est pas le seul acteur. En Corée et à Singapour, les taux devraient rester bas avec le maintien de politiques monétaires accommodantes, tandis que l’activité économique commence à reprendre. En Indonésie, une nouvelle loi facilitera l’obtention de licences d’exploitation et pourrait améliorer les perspectives de croissance, tandis que le taux d’inflation reste faible. En Malaisie, les taux réels attractifs soutiennent les valorisations et les taux en Thaïlande devraient rester inchangés jusqu’à ce que le tourisme mondial reprenne. En Inde, les taux devraient bénéficier de l’apaisement des pressions inflationnistes.

 

Asianlocbonds3.jpg.png

 

Les obligations asiatiques en devise locale offrent de nombreuses opportunités

Outre des rendements attractifs, l’Asie recèle un large éventail d’opportunités. Nous classons globalement les pays asiatiques en économies avancées, économies à revenu intermédiaire et économies émergentes. Comme on peut le voir dans le tableau, les corrélations aux marchés mondiaux d’actions et d’obligations varient parmi ces catégories.

 

Asianlocbonds4.jpg

 

Les marchés obligataires des économies asiatiques avancées (Singapour, Corée du Sud, Hong Kong et Taïwan) ont tendance à afficher des rendements plus faibles et à se comporter à peu près comme les emprunts d’État des pays développés, avec des corrélations négatives aux actions.

Les pays à revenu intermédiaire, dont la Chine occupe la première place et qui comprennent la Malaisie et la Thaïlande, ont tendance à présenter des corrélations plus faibles aux autres classes d’actifs. Leur économie est tirée par des facteurs propres à chaque pays, notamment l’essor de la classe moyenne nationale. La Chine a adopté un modèle de croissance de « circulation interne », qui devrait se traduire par une baisse continue des corrélations.

Les obligations des économies émergentes sont des titres à haut rendement et plus sensibles à la croissance mondiale, moins corrélées aux obligations des marchés développés et davantage aux actifs risqués. Elles génèrent généralement des performances plus élevées pendant les périodes de reprise économique. Les restrictions instituées par l’Inde en matière d’investissement étranger ont entraîné des corrélations faibles.

Au total, ces marchés représentent un vaste potentiel d’opportunités d’investissement et de bénéfices de diversification. Ce segment permet de capitaliser sur des risques spécifiques, en séparant les décisions d’investissement sur des considérations de taux d’intérêt et de devises. Par exemple, en supposant que les taux thaïlandais resteront bas en raison de la politique monétaire accommodante, ce qui soutiendra les obligations, mais que la devise pourrait s’affaiblir en raison de la baisse du tourisme. Les obligations quasi-souveraines, émises par des entreprises dont l’État est actionnaire majoritaire, et les obligations d’entreprise offrent un potentiel de diversification supplémentaire.

 

Les devises asiatiques recèlent un potentiel d’appréciation

Les devises sont un autre domaine d’opportunités, en particulier actuellement. Il est fort probable que le dollar américain ait entamé une tendance baissière de long terme, en raison de l’envolée du double déficit, des mesures de relance budgétaire sans précédent, des taux d’intérêt nuls et d’un assouplissement quantitatif à durée indéterminée.

Historiquement, la hausse du double déficit américain de la balance courante et du budget a coïncidé avec un affaiblissement du dollar. Depuis qu’il a atteint un plus haut de cycle en mars dernier lors du mouvement de fuite vers la qualité, le dollar américain a reculé de plus de 10 %. Les devises d’Asie émergente en ont profité. 

Nous pensons que le maintien d’une politique monétaire accommodante ainsi que le soutien budgétaire substantiel de l’administration Biden pourraient accentuer les pressions sur le dollar.

Si l’on compare les soldes budgétaires et courants, les économies asiatiques sont en bonne position par rapport aux États-Unis et à d’autres pays. Les dépenses budgétaires des gouvernements asiatiques sont relativement plus faibles. Un contrôle plus efficace de la propagation de l’épidémie de Covid-19 a permis aux États de limiter les dépenses, et ils sont moins impactés par les fluctuations des prix des matières premières. Les économies asiatiques bénéficient également de l’amélioration de l’activité manufacturière et de l’augmentation des échanges commerciaux.

 

Asianlocbonds5.jpg

Asianlocbonds6.jpg

 

Source de revenus et de diversification

Nous identifions des perspectives prometteuses pour les obligations asiatiques, avec des performances toujours positives, des niveaux de rendement attractifs et une volatilité modérée par rapport aux autres marchés émergents et à certains secteurs obligataires internationaux. Les obligations asiatiques en devise locale bénéficient de fondamentaux globalement positifs, d’une croissance et d’une inflation modérées et d’un environnement financier stable, ainsi que de diverses caractéristiques spécifiques au niveau des pays et des marchés.

La part et l’importance des économies et des marchés de capitaux asiatiques devraient continuer d’augmenter au cours des prochaines années. Les obligations asiatiques en devise locale sont un segment du marché obligataire qui a encore le potentiel de générer des revenus attractifs dans le contexte actuel de faibles rendements.

 

Le contenu de ce site est destiné aux particuliers et aux investisseurs non professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., 5 Heienhaff, 1736 Sennengerbierg, Luxembourg