10 min | Points clés

Économie

Accord commercial entre les États-Unis et la Chine : quel impact sur la croissance mondiale ?


Craig Botham

Craig Botham

Économiste spécialiste des Marchés émergents

Voir tous les articles

La Chine et les États-Unis ont convenu d'une première phase d’un accord commercial, qui fait a minima office de cessez-le-feu la guerre commerciale qui dure depuis 2018. Nos propres prévisions supposaient qu'une entente serait conclue, mais les modalités connues à aujourd’hui semblent faire état d’un accord qui dépasserait nos attentes.

 

Dans quelle mesure la première phase de l’accord dépasse-t-il légèrement nos attentes ?

Nous avions présumé d'une suspension des nouvelles hausses tarifaires et d'un engagement de la Chine à acheter pour 20 milliards de dollars de produits agricoles américains, ainsi qu'à améliorer la protection de la propriété intellectuelle. Selon les États-Unis, outre ses engagements en matière de propriété intellectuelle et de transfert de technologie, la Chine a accepté d'acheter pour 50 milliards de dollars de produits agricoles. Cela dit, les responsables chinois qui ont pris la parole aujourd'hui se sont abstenus de fournir un chiffre et ont seulement déclaré que les États-Unis divulgueraient ces détails.

De leur côté, les États-Unis, en plus d'annuler les modifications des tarifs douaniers prévues en décembre, se sont engagés à réduire les tarifs douaniers existants. Une fois encore, la Chine ne se prononcera pas sur la portée des réductions tarifaires, préférant laisser ce soin aux responsables américains. Le président Trump a indiqué que les droits de 15 % appliqués en septembre de cette année seront réduits de moitié.

La réticence des autorités chinoises à confirmer les détails pourrait suggérer que les discussions ne sont pas complètement conclues et qu'elles ont déjà échoué à un stade avancé auparavant. En effet, les fonctionnaires ont mentionné la nécessité d'un " examen juridique " et nous n'exclurions pas qu'une autre défaillance puisse se reproduire. Toutefois, en supposant que les informations fournies jusqu'à présent s'avèrent exactes, cela semble indiquer un potentiel à la hausse pour nos prévisions économiques actuelles. Toutefois, avec une réduction seulement modeste des droits de douane, les retombées positives supplémentaires en termes de croissance seraient également marginales.

 

Quelles sont les prochaines étapes des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine ?

Le Président Trump a tweeté que les négociations de la " deuxième phase " vont commencer immédiatement, indiquant un certain empressement à mettre fin à la guerre commerciale. Cependant, la Chine a précédemment déclaré qu'elle n'avait aucun intérêt à un accord de "phase deux", étant donné les enjeux sur la table.

Les changements apportés à la politique industrielle en particulier semblent une ligne à ne pas franchir pour la Chine, qui considère cette demande comme une ingérence dans sa souveraineté. Il y a aussi, sans doute, peu d'incitation à poursuivre de tels pourparlers avec un changement potentiel de président américain pour la fin 2020.

 

 

Information importante

Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l’auteur et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d'un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Schroders est responsable du traitement de vos données personnelles. Pour obtenir des informations sur la façon dont Schroders pourrait traiter vos données personnelles, veuillez consulter notre Politique de confidentialité disponible à l’adresse suivante : www.schroders.com/fr/fr/consumer/donnees-personnelles/ ou sur demande au cas où vous n’auriez pas accès à cette page Web.

Publié par Schroder Investment Management (Europe) S.A. – Succursale française, 1 rue Euler 75008 Paris. Pour votre sécurité, les communications peuvent être enregistrées et surveillées.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses. Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Lire l’article en pdf

0 pages | 153 kb

telecharger