Points clés

Les restrictions liées à la Covid font retomber la zone euro en récession


L’estimation préliminaire de la croissance du PIB réel de la zone euro au premier trimestre 2021 s’élevait à -0,6 %, contre -0,7 % au dernier trimestre de 2020, ramenant l’ensemble de l’économie de la zone euro en récession technique. Par rapport à l’année dernière, la croissance a reculé de 1,8 %, ce qui constitue une amélioration par rapport au chiffre de -4,9 % en glissement annuel au dernier trimestre.

Globalement, compte tenu des restrictions liées à la Covid-19, une contraction était largement anticipée. Toutefois, la surperformance de certains États membres a permis à l’ensemble de la zone euro de dépasser les attentes du consensus qui tablaient sur une croissance du PIB de -0,8 %.

Parmi ceux qui ont publié jusqu’à présent, la Belgique a été l’économie plus performante, avec une croissance de 0,6 % en glissement trimestriel (GT), suivie de la France avec 0,4 % GT et de l’Autriche avec une croissance de 0,2 % GT. L’Allemagne a été le pays le plus touché, en repli de 1,7 %, l’Espagne et l’Italie enregistrant pour leur part des contractions plus modestes de -0,5 % et -0,4 % respectivement.

 

azad1.JPG

 

La croissance positive en France s’explique sans doute par des mesures moins restrictives, et/ou une population moins respectueuse des règles, puisqu’une troisième vague distincte du virus s’est propagée en avril. Selon Our World in Data, les cas confirmés par million d’habitants, en se basant sur une moyenne sur sept jours ont atteint un pic à 670 le 17 avril et sont depuis retombés à 385. C’est à peu près le double du taux d’infection de l’Italie, de l’Espagne et de l’Allemagne.

À l’avenir, bien que les restrictions aient été prolongées bien au-delà du deuxième trimestre, la série d’annonces positives sur les vaccinations laisse espérer qu’une reprise timide est déjà en cours. En supposant que les restrictions soient bientôt levées, la croissance devrait s’accélérer encore davantage au troisième trimestre.

Comme le montre le graphique ci-dessous, la moyenne sur sept jours des doses de vaccins administrées quotidiennement exprimée en part de la population dans les principaux États membres est en train de rattraper rapidement le Royaume-Uni, souvent considéré comme la référence en matière d’excellence de la stratégie vaccinale.

 

azad2.JPG

 

La France doit en plus parvenir à convaincre une population plus sceptique concernant les bienfaits des vaccins. Toutefois, par rapport à il y a quelques mois, il n’est pas interdit de penser que la zone euro pourrait atteindre l’immunité collective avant l’hiver prochain, ce qui éviterait une nouvelle paralysie générale de l’économie.

 

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.