Économie

Nouvelle hausse des taux américains, mais combien d’autres à venir ?

Suite à la dernière hausse des taux d'intérêt aux États-Unis, nous prévoyons une nouvelle action en septembre et une réduction du bilan autour du début d'année.

14/06/2017

Keith Wade

Keith Wade

Economiste et stratégiste

La Réserve fédérale (Fed) a augmenté les taux de 25 points de base (bps) et a énoncé ses plans pour réduire son bilan qui a atteint 4 500 milliards de dollars au cours de son programme d'achats d'actifs.

Les prévisions des membres du FOMC suggèrent une autre hausse des taux cette année et deux autres en 2018.

La président de la Fed, Janet Yellen, a déclaré que la réduction du bilan pourrait commencer « relativement prochainement » si l'économie se comporte comme prévu. La Fed prévoit céder 10 milliards de dollars par mois de bons du Trésor et de titres adossés à des créances hypothécaires, et d’augmenter le rythme pour atteindre 50 milliards de dollars par mois après 15 mois.
Nous continuons donc d’anticiper une autre hausse de 25 pbs en septembre et deux autres en 2018 avec une pause significative vers le début de l'année avec le démarrage de la réduction du bilan. Cependant, nous devrons voir la preuve d'une reprise de la croissance et de l'inflation pour que cela se réalise.
Les chiffres de l'inflation aux États-Unis continuent d'être inférieurs aux attentes, l’inflation « core » étant revenue à 1,7% le mois dernier. La reprise de la croissance depuis le milieu de l'année dernière n'a pas été accompagnée d'une augmentation du pouvoir de fixation des prix, tandis que la croissance des salaires reste très modeste.
La Fed sait que les conditions monétaires dans leur ensemble, en tenant compte de la valeur du dollar, des rendements obligataires et du marché boursier, se sont assouplies.
Nous prévoyons un rebond de croissance au cours du trimestre en cours, qui devrait être suffisant pour que la Fed agisse en septembre. Par la suite, les perspectives dépendront de la capacité des forces cycliques normales d'un marché du travail en tension à compenser les vents contraires structurels qui pèsent sur l'inflation.

Information importante

Ce document exprime les opinions de Keith Wade, Chef économiste et stratégiste de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi. Ce document est produit par Schroders France 8-10 rue Lamennais, 75008 Paris, France. Pour votre sécurité, les communications peuvent être enregistrées et surveillées. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.