Perspectives

Les « gagnants du confinement » ne sont pas perdants avec le vaccin

L’année écoulée a été marquée par des changements importants dans nos vies, accélérant la croissance de plusieurs tendances de consommation et de loisirs. Le shopping en ligne est un exemple évident et il en va de même pour certains autres bénéficiaires du confinement : notamment les jeux vidéo et les kits de préparation de repas à domicile.

À l’instar du commerce électronique, ces deux tendances sont susceptibles de perdurer et pourraient continuer à se renforcer post-pandémie. Par ailleurs, les petites entreprises constituent selon nous le meilleur moyen d’accéder aux opportunités d’investissement associées.

 

Les jeux vidéo ne sont pas l’apanage du confinement

Le jeu vidéo continue d’évoluer très rapidement. Le rythme du changement au cours des 40 dernières années a été incroyable et l’innovation se poursuit. Les jeux vidéo sont associés au confinement dans l’esprit de certains investisseurs, mais ils omettent le potentiel énorme de croissance structurelle du secteur.

Un grand nombre de personnes ont commencé à s’intéresser aux jeux vidéo. D’après les données de Statista, le nombre de joueurs dans le monde – moins de 2 milliards en 2015 – est en hausse et devrait dépasser les 3 milliards en 2023.

 

600414-Lockdown-winners-article-1.png

 

Les jeux ont en outre évolué de sorte qu’ils représentent autant un moyen de socialisation qu’un divertissement. Les jeux de type MMO (Massively Multiplayer Online) permettent à un grand nombre de joueurs de participer, conférant ainsi une dimension communautaire au jeu. Chaque jeu repose également sur une intrigue, ce qui maintient l’attention des joueurs.

L’innovation concerne également les e-sports et la réalité virtuelle. Les e-sports (sports électroniques) gagnent en popularité non seulement auprès des participants, mais aussi à travers une communauté de fans qui assistent à des tournois dans la vie réelle et regardent en ligne. Le Championnat du monde de League of Legends 2019 a attiré plus de 100 millions de spectateurs, soit autant que le Superbowl. Par le passé, les sociétés de jeux vidéo considéraient surtout les tournois comme des outils marketing leur permettant de fidéliser les clients. Aujourd’hui, ils représentent un levier de monétisation de plus en plus important.  

Un certain nombre d’entreprises européennes sont à la pointe de ces évolutions. L’éditeur d’Assassin’s Creed, Ubisoft Entertainment, est probablement le plus connu. Toutefois, les personnes qui investissent dans de petites entreprises disposent d’une large gamme de choix : Embracer, Stillfront, Team17 et Nacon sont d’autres développeurs européens de jeux à succès.

La Suède reste notamment un leader du développement de jeux vidéo. Des jeux populaires tels que Minecraft et Candy Crush ont été développés en Suède ; l’association suédoise du secteur Dataspelsbranschen affirme qu’une personne sur huit à travers le monde a déjà joué à un jeu conçu en Suède. La guerre des offres qui s’est déroulée l’an dernier entre Electronic Arts et Take-Two Interactive pour racheter l’entreprise britannique Codemasters le prouve : les petites entreprises européennes possèdent des capacités uniques qui attirent les grands développeurs américains.

Du point de vue de l’investissement, le potentiel pour monétiser la popularité des jeux vidéo est très prometteur. Les prix sont restés largement inchangés ces dernières années, mais cela commence à changer. De nombreux jeux peuvent être téléchargés gratuitement et génèrent des revenus grâce aux achats effectués par les joueurs dans le cadre du jeu. Même l’achat d’un jeu physique, qui coûte environ 60 €, est plutôt avantageux par rapport à d’autres types de divertissement, compte tenu du temps habituellement passé à finir un jeu.

Toutefois, il existe des risques que les investisseurs doivent prendre en compte. Étant donné la médiatisation croissante de cette industrie, un échec lors de la sortie d’un nouveau jeu sera vite remarqué. Fin 2020, Sony a retiré de la vente le très attendu Cyberpunk 2077 après que les utilisateurs se sont plaints de certaines défaillances, et Microsoft a également procédé à des remboursements. Le développeur du jeu, CD Project Red, traditionnellement axé sur le marché des jeux sur PC, a dû corriger la version sur console.

Les investisseurs doivent être attentifs à ce type de risques. Des recherches minutieuses sont nécessaires pour évaluer l’expérience des entreprises dans différents segments de jeux (PC, console, mobile). Répartir les investissements dans un certain nombre d’entreprises constitue l’une des façons de gérer le risque. Il existe également une opportunité qui consiste à investir dans des sociétés de sous-traitance, lesquelles fournissent des services d’assurance qualité, de tests et de traduction aux développeurs de jeux vidéo. Ces services pourraient être de plus en plus demandés à mesure que les consoles évoluent et que les attentes des consommateurs augmentent.

 

La sensibilisation en matière de santé alimente la tendance des kits de préparation de repas

« La livraison de kits de préparation de repas est un autre phénomène alimenté par le confinement. Avec le confinement et le télétravail, les individus se sont mis à préparer eux-mêmes leurs repas comme jamais auparavant et beaucoup se lassent de leur propre cuisine. Les kits de repas se sont avérés une solution très appréciée et constituent une autre habitude liée au confinement qui devrait perdurer. 

Au troisième trimestre 2020, le leader du marché HelloFresh comptait 5 millions de clients actifs, qui ont commandé 162 millions de repas. En comparaison, la société enregistrait 2,6 millions de clients actifs et 68,9 millions de repas sur la même période en 2019.

Dans la mesure où la plupart des pays d’Europe sont toujours en confinement, nombre d’entre nous attendent avec impatience de pouvoir retourner au restaurant. Mais les sorties au restaurant pourraient bien égaler les commandes de kits de repas sans pour autant les remplacer.

Avant la pandémie, ces kits gagnaient déjà en popularité auprès des consommateurs disposant de peu de temps et soucieux de préserver leur santé. Les kits de repas comportent des ingrédients frais et des fiches de recettes adaptés à un certain nombre de personnes. Cela attire une clientèle consciente de l’importance des aliments frais pour la santé et de l’impact environnemental des déchets alimentaires.

Avec la pandémie, les fermetures de restaurants et les files d’attente dans les supermarchés, de nombreuses personnes ont découvert les kits de repas pour la première fois. Nous pensons toutefois que le potentiel de croissance est considérable. Pour l’heure, le marché cible principalement le repas du dîner, mais des opportunités existent pour le déjeuner, le petit déjeuner et les snacks. Vient ensuite le marché des plats préparés, sur lequel HelloFresh est récemment entré aux États-Unis en achetant Factor75.

En effet, si le commerce électronique de produits alimentaires a enregistré une forte croissance durant la pandémie, cette croissance part de loin et reste nettement en retrait par rapport à d’autres catégories, comme l’habillement. Selon nous, le potentiel de croissance est considérable.

 

600414-Lockdown-winners-article-2.png

 

Comme pour toute entreprise en ligne, la première étape pour les fournisseurs de kits de repas est de faire connaître leur marque aux clients potentiels, ce qui implique des dépenses marketing élevées. Le principal enjeu pour nous, en tant qu’investisseurs, est de trouver les entreprises capables de croître et de réaliser des bénéfices, plutôt que de simplement chercher à augmenter les volumes. À nouveau, des recherches minutieuses sont nécessaires pour identifier les entreprises gagnantes.

Le fort taux de résiliation est un autre risque à prendre en compte, car de nombreuses personnes profitent des remises pour essayer un kit de repas pendant une semaine ou deux, mais ne s’inscrivent pas sur le long terme. Le point crucial pour un fournisseur est d’assurer une qualité de service élevée, de sorte que les clients satisfaits de leur expérience reviendront dès que l’offre correspondra mieux à leur budget ou à leur mode de vie.

À l’heure actuelle, une grande partie de l’Europe reste confinée d’une certaine manière. Lorsque la pandémie touchera à sa fin, des valeurs appartenant à des secteurs actuellement fermés (voyage, hôtellerie) en bénéficieront. Mais nous pensons que les jeux vidéo et les kits de repas, deux habitudes prises pendant le confinement, se sont définitivement installés.

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.