Enquête Global Investor Study

Les particuliers attendent près de 10 % de performance - Les Millenials encore plus !

Une importante étude mondiale a révélé que les investisseurs s'attendent à ce que leurs portefeuilles rapportent près de 10 % par an au cours des cinq prochaines années.

03/12/2018

David Brett

David Brett

Éditorialiste

Selon une nouvelle grande enquête mondiale, les investisseurs prévoient une performance annuelle de leurs investissements de 9,9 % pour les cinq prochaines années. 

Au niveau géographique, c'est en Asie que les anticipations de performance sont les plus élevées, avec 11,8 %. Sur le continent américain, les investisseurs anticipent une performance de 10,2 % et c'est en Europe que ce chiffre est le plus bas, avec 8,6 %.

Les performances, basées sur les anticipations moyennes de plus de 22 000 investisseurs, comprennent la croissance de leur capital ainsi que tout revenu versé sous forme de dividendes et d'intérêts provenant de différents investissements, incluant notamment des liquidités, des obligations, des fonds immobiliers et des actions. Ces anticipations sont légèrement tempérées par rapport à l'étude de 2017, où les prévisions étaient de 10,2 % par an. 

Ces résultats sont tirés de l’enquête Schroders Global Investor Study (GIS) 2018, qui a sondé l'opinion d'investisseurs dans 30 pays.

Les attentes des investisseurs suivent une période particulièrement favorable pour les marchés d'actions en particulier et font écho aux rendements atteints par les marchés boursiers mondiaux au cours des cinq dernières années. L'indice MSCI World, par exemple, affiche une performance de 12,2 % par an depuis 2013. L’historique de performance des marchés ne constitue pas une indication des rendements futurs. 

À l'échelle des pays, les investisseurs indonésiens s'attendent en moyenne aux rendements les plus élevés, avec 16,8 % par an. Dans d'autres pays émergents, les anticipations sont également élevées, les investisseurs au Brésil, en Chine, en Thaïlande et en Inde recherchant tous des rendements annuels moyens supérieurs à 13 % d'ici 2023.

Les investisseurs américains s'attendent à des rendements annuels de 8,5 % au cours des cinq prochaines années. En Europe, ce sont les investisseurs russes qui anticipent les performances les plus élevées, avec 13,0 %. Toutefois, la région dans son ensemble s'attend à un rendement beaucoup plus faible, avec une prévision de 7,0 % en Belgique, la plus faible (au niveau régional et mondial).

La liste complète des pays et la moyenne des performances annuelles anticipées des investissements au cours des cinq prochaines années, comparativement aux rendements des marchés boursiers au cours des cinq dernières années, se trouvent ci-dessous.

Nous nous sommes concentrés sur les actions en raison du risque plus élevé et des performances potentiellement plus élevées aussi. Ces résultats montrent le niveau d'optimisme des investisseurs, étant donné que leurs attentes sont fondées sur un portefeuille composé à la fois de produits d'investissements et d'épargne, ce qui pourrait se traduire par des rendements inférieurs. L'investisseur moyen détient 33 % en actions, 18 % en obligations, 25 % en liquidités, 12 % en fonds immobiliers et 11 % en investissements alternatifs.

Les anticipations de performances globales des investisseurs dépassent largement les performances des marchés, bien qu'élevées dans la plupart des pays au cours des cinq dernières années, comme le montre le graphique ci-dessous.

Anticipations de performances annuelles moyennes sur cinq ans par rapport aux performances annuelles moyennes réelles de l'indice MSCI sur cinq ans

  Pays Anticipations de performances annuelles des investisseurs au cours des cinq prochaines années  Performances annuelles réelles des marchés boursiers 2013-2018 (%) Différence entre les performances attendues et les performances réelles (%)
1 Indonésie 16.8 8.5 8.3
2 Thaïlande 15.5 8.1 7.4
3 Brésil 14.5 9.1 5.4
4 Inde 13.7 12.9 0.8
5 EAU 13.3 4.8 8.5
6 Chine 13.1 8.0 5.1
7 Russie 13.0 -0.4 13.4
8 Afrique du Sud 12.8 4.4 8.4
9 Chili 12.4 4.4 8.4
10 Taïwan 11.6 10.7 0.9
11 Pologne 10.9 11.0 -0.1
12 Portugal 10.1 1.8 8.3
13 Hong Kong 9.3 7.9 1.4
14 Australie 9.2 7.8 1.4
15 Singapour 9.1 12.1 -3.0
16 Espagne 9.1 3.8 5.3
17 Japon 8.9 9.9 -1.0
18 Suède 8.9 9.3 -0.4
19 Danemark 8.8 12.4 -3.6
20 États-Unis 8.5 13.1 -4.6
21 Pays-Bas 8.3 5.4 2.9
22 Autriche 8.2 7.1 1.1
23 Corée du Sud 8.1 7.2 0.9
24 Royaume-Uni 8.1 6.8 1.3
25 Canada 7.9 7.3 0.6
26 Allemagne 7.8 7.0 0.8
27 France 7.6 9.0 -1.4
28 Italie 7.5 5.1 2.4
29 Suisse 7.4 5.6 1.8
30 Belgique 7.0 7.6 -0.6

Source : Enquête Schroders Global Investor Study 2018. Thomson Reuters, Datastream, données valables au 3 octobre 2018. Les performances de l'indice MSCI sur cinq ans entre le 1er octobre 2013 et le 1er octobre 2018 sont exprimées en devise locale.

Les investisseurs « experts » anticipent des performances encore plus élevées

Les investisseurs qui ont jugé que leur niveau de connaissances en matière d'investissement était « avancé / expert » s'attendent à une performance de 10,9 % par an au cours des cinq prochaines années.

Les investisseurs qui considèrent leur niveau de connaissances en investissement comme étant débutant ou rudimentaire ont quant à eux indiqué un taux plus modeste de 8,8 %. Quant aux investisseurs « intermédiaires », ils espèrent atteindre 9,7 %.

Anticipations de performances annuelles en fonction des niveaux de connaissances en matière 

  Continent américain Asie Europe Monde
Avancé / expert 10.2 13.6 9.8 10.9
Niveau intermédiaire 10.5 11.6 8.2 9.7
Niveau débutant / rudimentaire 9.6 10.0 7.1 8.8
Moyenne 10.2 11.8 8.6 9.9

Source : Enquête Schroders Global Investor Study 2018.

L'influence de l'âge sur les anticipations

Les jeunes générations ont des attentes plus audacieuses vis-à-vis de leurs investissements. Les membres de la génération Y, désignant dans cette étude les personnes âgées de 18 à 36 ans, pensent obtenir un rendement annuel de 11,0 % au cours des cinq prochaines années.

Les anticipations diminuent à chaque génération : La génération X (37 à 50 ans) s'attend à 10,0 % ; les baby-boomers (51 à 70 ans) à 8,8 % ; les investisseurs de 71 ans et plus s'attendent quant à eux à un rendement annuel de 7,1 %.

Claire Walsh, Directrice Finances personnelles chez Schroders, a déclaré : « Les différences de prévisions peuvent, en partie, s'expliquer par les différentes attitudes à l'égard du risque. Les jeunes investisseurs ont tendance à avoir un horizon d'investissement plus long, ce qui signifie qu'une plus grande partie de leur argent peut être investie dans des actifs à haut risque et à rendement élevé. En revanche, les investisseurs qui approchent de la retraite ou qui y sont déjà peuvent préférer détenir des investissements présentant un risque plus faible et donc un rendement plus faible. Ils sont beaucoup plus sensibles aux replis soudains de la valeur de leurs investissements.

« Il convient également de noter que de nombreux investisseurs de la génération Y étaient très jeunes au moment de la crise financière. Au cours de la décennie qui a suivi, nous avons connu une telle croissance à long terme qu'il n'est pas surprenant que les jeunes investisseurs soient si optimistes quant au rendement futur de leurs investissements. »

L'étude soutient ce point de vue et met en évidence une corrélation claire entre l'âge et le risque. Parmi les investisseurs qui s'identifient comme d'un niveau « expert / avancé », la tendance est très claire. Les 18-24 ans ont alloué en moyenne 27 % de leur portefeuille dans des placements à haut risque. Ce pourcentage diminue progressivement à chaque tranche d'âge suivante, atteignant un plancher de seulement 20 % pour les investisseurs « experts / avancés » de plus de 65 ans.

Quelle part de leur portefeuille les investisseurs « experts / avancés » investissent-ils dans des placements à haut risque ?

  18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65+
Pourcentage du portefeuille investi dans des placements à haut risque 27% 26% 25% 22% 21% 20%

Quelles sont les prévisions des analystes concernant les performances futures ? 

Les performances sont réputées difficiles à prévoir, mais les prévisions de l'équipe d'investissement multi-actifs de Schroders anticipent un rendement de 5,6 % pour les actions mondiales sur les 10 prochaines années. 

Bien entendu, il ne faut pas vous baser entièrement sur ces prévisions pour votre planification financière. En fait, des attentes élevées en matière de rendement peuvent être une source d'inquiétude pour les responsables de la planification financière. L'étude a également montré que la principale raison pour les investisseurs d'épargner est d'avoir une vie confortable à la retraite. Ces projets pourraient ne pas se réaliser si les rendements sont inférieurs à leurs prévisions.

Anticipations de revenu

Les investisseurs ont également été interrogés sur leur attitude à l'égard du revenu. Lorsqu'on leur a demandé quel niveau de revenu ils aimeraient atteindre, plutôt que leurs anticipations, la réponse était en moyenne de 10,1 %.

Cela ne concernait que les intérêts et les dividendes issus des investissements, et non les augmentations en valeur, et excluait l'épargne en liquidités et les investissements dans l'immobilier. [Lire l'histoire dans son intégralité]

Les prévisions fournies ne doivent pas servir de fondement à une quelconque décision, ne sont pas garanties et sont valables uniquement à leur date d’émission. Nos prévisions reposent sur nos propres hypothèses, qui peuvent faire l’objet de changements. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits, et nous ne sommes pas tenus de vous informer des changements éventuels apportés à nos hypothèses ou à nos prévisions. Ces prévisions et hypothèses peuvent être affectées par des facteurs externes, économiques ou autres.

Informations importantes : 

Confiée par Schroders à Research Plus Ltd, cette enquête indépendante a été conduite en ligne entre le 20 mars et le 23 avril 2018 auprès de 22 338 investisseurs dans 30 pays (notamment l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, les EAU, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas et le Royaume-Uni). Au sens de cette enquête, un investisseur correspond à toute personne envisageant d'investir au moins 10 000 euros (ou une somme équivalente) au cours des 12 prochains mois et ayant modifié ses placements au cours des dix dernières années. Ces personnes sont considérées comme représentatives de la population des investisseurs de chaque pays dans lequel a été menée l’enquête.

Ce document exprime les opinions de l'équipe d'économistes de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroders France 8-10 rue Lamennais, 75008 Paris, France.