Comment notre façon d’investir peut-elle aider la planète ?


Les différentes façons dont les activités des entreprises ou des pays nuisent à la planète peuvent paraître infinies. Mais nos investissements peuvent-ils faire une différence positive ? Peuvent-ils non seulement éviter les dommages, mais aussi contribuer à relever des défis tels que le changement climatique ?

Voici ce que certains experts de Schroders ont à dire sur les différentes façons dont les investissements peuvent aider à protéger et régénérer l’environnement.

Éviter les impacts nocifs sur l’environnement

Traditionnellement, nous évaluons les investissements selon deux dimensions : le risque et le rendement. Mais investir dans ce monde en constante mutation nous impose d’en mesurer une troisième : l’impact.

Kate Rogers, Responsable de la durabilité pour l’activité de gestion de fortune de Schroders, qui comprend Cazenove Capital, affirme que les impacts des entreprises sur la planète « se reflètent de plus en plus dans leurs bénéfices, que ce soit au travers de la fiscalité, comme la taxe carbone, de la réglementation ou simplement des préférences des consommateurs ».

C’est pourquoi, sur le long terme, Kate affirme que l’on « pourrait s’attendre à ce que la performance ajustée du risque des portefeuilles plus durables soit au moins égale ou meilleure ».

Mais l’analyse environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) traditionnelle est nuancée et des choix difficiles doivent être opérés. Selon Kate, l’exploitation minière est un bon exemple, car si elle peut « être très préjudiciable à l’environnement, les métaux sont essentiels à la création d’un avenir plus vert ».

Kate conclut : « Les investisseurs reconnaissent de plus en plus que les entreprises ne peuvent exploiter la planète sans s’exposer à un coût financier ou à un risque pour leur réputation.

Nous devons accorder de la valeur à la nature, et nous mettre d’accord sur une manière standard pour les entreprises de mesurer et de publier leur impact sur la biodiversité, ainsi que sur un objectif mondial pour protéger et restaurer la nature. »

Des investissements qui profitent à l’environnement ou contribuent activement à des solutions

Il est clair qu’au cours des dernières années, nous sommes passés de la simple volonté des investisseurs d’éviter certains secteurs ou produits par respect des valeurs, à des gérants de fonds recherchant activement des investissements gérés de manière responsable et durable.

Il s'agit de s'éloigner des valeurs considérées comme contraires à l’éthique, comme l’alcool ou le tabac.

L’essor de l’investissement thématique s’est également traduit par une augmentation des fonds cherchant à aider à relever des défis mondiaux spécifiques, tels que le changement climatique ou la pénurie d’eau.

De nombreux investisseurs utilisent les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies comme cadre. « En tant qu’investisseurs, les ODD fournissent un cadre pour nous aider à déployer des capitaux et à garantir leur alignement », explique Andrew Howard, Responsable mondial de l’investissement durable de Schroders.

Pour les investisseurs à impact, un élément fondamental de l’approche d’investissement est la contribution sociale ou environnementale des valeurs en portefeuille.
« La contribution des investissements à impact doit être intentionnelle et matérielle, tout en offrant à l’investisseur un rendement financier », explique Lyn Tomlinson, Responsable Impact et Philanthropie de Cazenove Capital.

Selon Maria Teresa Zappia, Responsable du financement mixte et à impact et directrice générale adjointe de BlueOrchard, qui fait partie du groupe Schroders : « En tant que classe d’actifs en croissance, l’investissement à impact offre la possibilité de résoudre les défis sociétaux et environnementaux les plus difficiles d’aujourd’hui. »

Jonathan Fletcher, gérant marchés émergents et responsable de la recherche durable marchés émergents, indique par exemple qu’en tant qu’investisseur à impact sur ces marchés, il identifie « de nombreuses opportunités d’investissement dans des entreprises qui peuvent avoir un impact positif sur l’environnement, et pour lesquelles on prévoit une croissance solide et régulière de la demande ».

Mesurer l’impact des investissements sur la planète

Pour comprendre l’impact de nos investissements, notre outil de mesure d’impact primé SustainEx, nous permet de quantifier les coûts auxquels les entreprises pourraient faire face si leurs impacts négatifs étaient évalués, ou les avantages qu’elles tireraient d’une reconnaissance financière de leur impact positif sur la société.

Andrew Howard affirme que ce puissant outil « donne aux gérants de fonds et aux analystes un cadre permettant de mesurer et de gérer l’impact de leurs investissements, et aide nos clients à investir de manière conforme à leurs priorités ».

Selon l’analyse de l’équipe Investissement durable de Schroders utilisant SustainEx, les bénéfices de 4,9 mille milliards de dollars générés par les sociétés cotées pour les actionnaires chuteraient de 41 %, à 2,9 mille milliards de dollars, si l’ensemble des impacts sociaux et environnementaux identifiés se matérialisaient financièrement. Un tiers des entreprises seraient déficitaires.

Les externalités environnementales des sociétés cotées analysées incluent les émissions évitées (réduction des émissions dues à l’utilisation d’un produit) comme avantage et les émissions, les engrais et l’utilisation de l’eau en tant que coûts, parmi plus de 40 indicateurs au total.

Pour les investisseurs obligataires souverains, les externalités environnementales des pays incluent l’énergie propre en tant qu’avantage et les émissions de carbone et la perte de biodiversité en tant que coûts, parmi une longue liste.

Une gestion active favorisant le progrès environnemental

Schroders franchit une nouvelle étape concernant le leadership en matière de durabilité en introduisant des objectifs d’engagement pour les gérants de fonds et les analystes. Cela s’appliquera aux gestions actions et obligations et fera partie des objectifs de performance des gérants de fonds et des analystes.

« L’engagement est l’un des outils importants que nous pouvons utiliser pour influencer les entreprises dans lesquelles nous investissons », souligne Andrew Howard.

D’après Kimberley Lewis, Responsable de l’actionnariat actif, en tant que gérant actif mondial, « nous sommes en mesure d’influencer le comportement des entreprises grâce à un engagement constructif et déterminé auprès des sociétés et des actifs dans lesquels nous investissons.

En encourageant les équipes dirigeantes à s’adapter aux changements, nous sommes en mesure de renforcer la valeur à long terme de ces actifs, d’améliorer les résultats pour les clients et d’accélérer le changement positif vers une économie mondiale plus juste et durable, ajoute-t-elle. Le lancement de notre programme d’engagement définit ce que signifie l’actionnariat actif chez Schroders, comment nous nous engageons avec les entreprises dans lesquelles nous investissons et ce que nos clients peuvent attendre de nous. »

Le changement climatique, le capital naturel et la biodiversité ont été identifiés comme des thèmes clés de l’engagement actif.

L'investissement non côté et la planète

L’engagement de Schroders à avoir un impact positif sur l’environnement va au-delà des classes d’actifs traditionnelles.

À titre d’exemple, l’immobilier est responsable de 40 % des émissions mondiales de carbone, selon l’Agence internationale de l’énergie. L’année dernière, Schroder Real Estate a publié sa trajectoire pour atteindre zéro émission nette sur l’ensemble de ses actifs sous gestion — des immeubles commerciaux aux hôtels en passant par les biens résidentiels — d’ici 2050.

Mark Callender, Responsable de la recherche immobilière, commente : « L’un des avantages de l’immobilier privé est que les investisseurs ont le contrôle de leurs actifs. Nous nous sommes engagés à utiliser de l’électricité renouvelable dans tous nos bâtiments, par exemple ».

Charlotte Jacques, Responsable Durabilité et Investissement à impact chez Schroder Real Estate, précise : « Nos activités s’étendent tout au long du cycle de vie des bâtiments. Nous cherchons à améliorer continuellement les références en matière de durabilité de nos investissements grâce à la gestion active de nos actifs, et nous nous efforçons de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre de nos activités contrôlées par les propriétaires depuis plus de cinq ans. »

D’après Nils Rode, Directeur des investissements de Schroders Capital, bien que les sociétés privées publient beaucoup moins d’informations, la due diligence minutieuse que les investisseurs en private equity peuvent mener en y mettant le temps nécessaire permet une analyse approfondie des pratiques environnementales des entreprises. Il déclare : « Le private equity peut jouer un rôle plus actif dans la maîtrise des risques ESG compte tenu de la profondeur de l’engagement ».

 

Quels sont les engagements de Schroders envers la planète ?

Notre entreprise était l’un des signataires fondateurs de la Net Zero Asset Managers Initiative en 2020. L’ambition de Schroders, en tant que signataire fondateur, est de parvenir à zéro émission nette d’ici 2050 ou plus tôt sur l’ensemble des actifs sous gestion. Schroders s’est engagé à atteindre 100 % d’énergies renouvelables à l’échelle mondiale d’ici 2025.

Schroders reconnaît l’importance croissante de l’objectif zéro émission nette de carbone pour sa clientèle d’investisseurs internationaux, illustrée par des associations telles que la Net-Zero Asset Owner Alliance convoquée par les Nations Unies, qui représente environ 10,4 mille milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Pour en savoir plus sur les engagements de Schroders en matière de climat, consultez le Plan d’action pour la transition climatique publié l’année dernière. Le programme d’engagement de l’équipe Investissement durable établit également de nouvelles normes en matière d’actionnariat actif et des objectifs d’engagement pour les gérants de fonds actions et obligations et les analystes.

Schroders est membre de Global Impact Investing Network (GIIN), une organisation à but non lucratif de premier plan visant à accroître l’ampleur et l’efficacité de l’investissement à impact. Elle compte 350 membres à travers le monde, dont BlueOrchard, pionnier de l’investissement à impact et membre du groupe Schroders, qui a généré un impact positif durable pour les communautés et l’environnement au niveau mondial, tout en offrant des rendements attractifs aux investisseurs depuis 2001.

Le contenu de ce site est destiné aux particuliers et aux investisseurs non professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.