Enjeux ESG/Investissement responsable

Soulager la douleur, à quel prix ?

Les Etats-Unis vivent une crise sanitaire liée à l'abus d'opiacés. L'investisseur doit en tenir compte. Cette contribution est parue dans l'Agefi Quotidien du 3 avril 2018.

04/04/2018

Seema Suchak

Seema Suchak

Analyste investissement durable

Le fardeau sociétal et économique de la dépendance aux opiacés aux États-Unis et l'attention politique qui lui est accordée ont des impacts à prendre en compte du point de vue de l’investisseur. En effet, cette crise sanitaire implique des risques importants au-delà des fabricants d’opiacés, et des opportunités pour les entreprises offrant des solutions.

Les États-Unis sont frappés par une crise nationale des opiacés, le nombre de personnes dépendantes ayant été multiplié par cinq ces sept dernières années. En 2015, plus d’un Américain sur trois s’est vu prescrire des opiacés contre la douleur. À présent, les principaux fabricants de médicaments opiacés sont poursuivis en justice dans plus d’une trentaine d’États, de villes ou de comtés aux États-Unis. Les sociétés pharmaceutiques sont accusées d’avoir minimisé les risques de dépendance de ces médicaments et d’en avoir exagéré les bienfaits.  Le poids économique total lié à l’abus d’héroïne et d’opiacés prescrits aux États-Unis a été estimé à 78,5 milliards de dollars chaque année, dont près de 25 % sont pris en charge par des ressources publiques (programmes de désintoxication, placements en famille d’accueil, coûts de l’assurance maladie Medicaid, etc.). Plus de 70 % des cas de dépendance à l’héroïne proviennent de l’abus d’analgésiques prescrits.

Bien que l’attention des marchés se porte sur les sociétés pharmaceutiques faisant l’objet de poursuites judiciaires, nous pensons que les incidences sont plus larges et concernent davantage de secteurs (fabricants, distributeurs, pharmacies, sociétés d’assurance maladie et sociétés d’assurance médicaments, fabricants d’analgésiques non basés sur les opiacés et sociétés pharmaceutiques novatrices mais aussi secteur du bâtiment, par exemple).

Les réactions des entreprises sont variées. Certaines s’attaquent de front au problème et modifient leurs pratiques (par exemple, de grandes chaînes de pharmacie proposent un plus grand choix de possibilités pour se débarrasser des opiacés, ainsi que des programmes d’éducation et de sensibilisation). D’autres se précipitent pour inventer la prochaine génération d’analgésiques, quand d’autres encore nient toute implication ou tentent de rejeter la responsabilité sur ceux qui prescrivent ces médicaments.

Dans ce domaine, l’engagement et le dialogue avec les entreprises est essentiel pour déterminer la pertinence de leurs réactions face aux conséquences de cette crise sanitaire, et en mesurer l’impact en termes d’investissement.

 

Décès par overdose impliquant des opiacés, Etats-Unis, 2000-2015

 

Source : Centre américain de prévention et de contrôle des maladies, 2016

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.