Perspectives

Les ambassadeurs du changement durable : quel niveau de conscience sociale les investisseurs attendent-ils des entreprises ?


Selon la dernière étude Global Investor Study de Schroders, renforcer l’impact social des entreprises est l’enjeu de durabilité qui suscite le plus d’intérêt auprès des investisseurs.

Dans le cadre de cette étude annuelle de référence, plus de 23 000 investisseurs à travers le monde ont été invités à partager leur point de vue sur l’investissement durable.

Menée dans 32 localisations entre le 30 avril et le 15 juin 2020, l’étude indique que 70 % des répondants considèrent les facteurs sociaux comme primordiaux. Dans des proportions légèrement inférieures, ils font également mention des enjeux environnementaux (67 %) et du traitement du personnel (66 %).

Le « nouveau contrat social » : les comportements dont les investisseurs se soucient le plus

Les répondants de cette année ont vraisemblablement été influencés par l’impact de la Covid-19 et les restrictions imposées localement.

Dans les mois qui ont suivi la déclaration de l’Organisation mondiale de la santé qualifiant la Covid-19 de pandémie, il a été largement reconnu qu’une reprise durable était nécessaire.

Dans le sillage du virus, les gouvernements et les entreprises ont de plus en plus été appelés à conclure un « nouveau contrat social », comme l’a plusieurs fois évoqué le directeur général de Schroders. Ces événements ont coïncidé avec le 20e anniversaire du Pacte mondial des Nations Unies, la plus grande initiative mondiale en matière de durabilité des entreprises.

Il est intéressant de noter que les comportements jugés les plus importants du point de vue de la durabilité sont également considérés comme influençant le plus la performance.

04_GIS_2_sustainability_fr.png

Qui, selon les répondants, devrait être responsable de la lutte contre le changement climatique ?

Les investisseurs ont été interrogés sur ce que la Covid-19 pourrait nous apprendre concernant la lutte contre le changement climatique.

Le Tableau de bord du changement climatique de Schroders suggère que le rythme actuel des changements se traduira par une hausse des températures de 3,9 °C au-dessus des niveaux préindustriels, soit près du double de l’objectif de l’Accord de Paris.

 

Parmi les investisseurs estimant que la lutte globale contre le changement climatique est une responsabilité qui leur incombe, près de la moitié (46 %) pense que les gestionnaires d’investissement ou les principaux actionnaires ont un rôle à jouer.

Si 69 % des investisseurs pensent que les gouvernements et les autorités de réglementation nationales sont chargés d’atténuer le changement climatique, plus de la moitié (59 %) estime que cette responsabilité incombe également aux individus.

Environ 61 % des personnes interrogées tiennent les entreprises elles-mêmes responsables – presque autant que les deux tiers ayant mentionné le rôle des gouvernements et des organisations intergouvernementales.

Hannah Simons, Responsable de la stratégie en investissement durable chez Schroders, observe : « Il ressort clairement des réponses que plusieurs groupes différents ont un rôle à jouer. S’engager et collaborer est donc primordial et l’effort doit être collectif. »

05_GIS_2_sustainability_fr.png

Quelle approche les gestionnaires d’investissement doivent-ils adopter concernant les placements liés aux énergies fossiles ?

Bien que moins de la moitié des investisseurs jugent les gestionnaires d’investissement responsables d’atténuer le changement climatique, 58 % d’entre eux pensent qu’ils devraient se désengager du secteur des énergies fossiles.

Un peu plus d’un tiers (36 %) a déclaré que les gestionnaires devraient retirer les investissements des sociétés impliquées dans le secteur des énergies fossiles pour limiter leur croissance. Cependant, plus d’un quart (27 %) pense que les gérants devraient rester investis pour favoriser le changement et 14 % plaident pour le maintien des placements tant que ceux-ci sont rentables.

Les 22 % restant sont d’avis que les gestionnaires d’investissement devraient se désengager de ces sociétés pour des raisons morales.

06_GIS_2_sustainability_fr.png

Les résultats montrent que, même si les professionnels de l’investissement ne sont pas directement tenus responsables des niveaux d’émissions de carbone, les investisseurs s’attendent à plus d’efforts de leur part pour les réduire.

Ces divergences d’opinions envers le secteur des combustibles fossiles rappellent que la notion d’investissement durable et responsable est sujette à diverses interprétations.

Hannah Simons déclare : « L’investissement durable a une signification différente selon les personnes. Il est important que les investisseurs comprennent sur quoi reposent leurs investissements pour s’assurer que leur portefeuille est en accord avec leurs propres valeurs.

Nous cherchons à la fois à générer des rendements pour les investisseurs et un meilleur impact pour la société dans son ensemble, mesurer et suivre les progrès reste donc essentiel. Grâce aux outils que nous avons conçus et à l’analyse que nous entreprenons, nous déterminons la valeur financière qui correspond à l’impact des entreprises sur la société, un impact qui est de plus en plus assimilé à un coût financier.

Chez Schroders, nous nous sommes engagés à intégrer la durabilité à l’ensemble de nos activités. Il est clair que le secteur financier joue un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique, et nous pensons que cela nécessite une approche prospective et active. »

Confiée par Schroders à Raconteur, cette étude indépendante a été conduite en ligne entre le 30 avril et le 15 juin 2020 auprès de 23 450 investisseurs dans 32 localisations. Selon cette étude, un « investisseur » correspond à toute personne envisageant d’investir au moins 10 000 euros (ou une somme équivalente) au cours des 12 prochains mois et ayant modifié ses placements au cours des dix dernières années.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.