Enquête Global Investor Study

Les investisseurs ont cité le secteur de la santé comme principale tendance d'investissement à suivre

L'étude Schroders Global Investor Study 2018 révèle les thèmes dans lesquels les investisseurs sont les plus susceptibles d'investir, la génération Y se déclarant particulièrement intéressés par le développement durable.

03/12/2018

David Brett

David Brett

Éditorialiste

La santé est la tendance la plus susceptible d'être suivie par les investisseurs, selon une étude sur leurs préférences en matière d'investissement. La génération Y est cependant plus concernée par le développement durable.

L'étude Schroders Global Investor Study 2018 a révélé que 66 % des investisseurs sont intéressés par l'investissement dans un fonds thématique axé sur la santé. 

Les fonds thématiques ont tendance à concentrer leurs investissements sur certains thèmes ou secteurs. La performance du fonds dépend de la performance du secteur ou du thème en question, contrairement à un fonds diversifié, qui évolue en fonction de marchés plus vastes.

Parmi les autres thèmes communs, au moins six investisseurs sur dix s'intéressent également au développement durable (64 %), aux technologies disruptives (63 %) et aux matières premières (60 %).

L'étude a recueilli l'opinion de plus de 22 000 investisseurs dans 30 pays. En moyenne, 59 % des investisseurs déclarent un intérêt pour l’investissement dans six fonds thématiques différents. L'intérêt de la génération Y est encore plus grand, avec 67 %. 

La tendance la plus populaire parmi les membres de la génération Y, définis comme étant âgés de 18 à 36 ans dans cette étude, est le développement durable avec 70 % d'entre eux montrant un intérêt. Viennent ensuite les technologies disruptives (69 %), la santé (69 %) et la data economy (68 %).

Les baby-boomers (âgés de 51 à 70 ans) sont plus intéressés par les fonds qui investissent dans la santé (61 %). Ils sont les moins intéressés par l'urbanisation et l'expansion des villes (29 %).

Les investisseurs semblent plus enclins à investir à long terme lorsqu'ils soutiennent un thème. Ils ont déclaré qu'ils resteraient investis dans un fonds thématique 2,1 ans de plus, en moyenne, que dans un fonds d'investissement standard.

Niveau d'intérêt pour les fonds thématiques : investisseurs mondiaux par rapport aux investisseurs de la génération Y

Fonds thématique Monde Génération Y
Santé (par ex. groupes pharmaceutiques, fournisseurs de soins de santé) 66% 69%
Développement durable (par ex. changement climatique, bonne gouvernance d'entreprise) 64% 70%
Technologies disruptives (par ex. robotique, blockchain, informatique quantique, IA, réalité virtuelle) 63% 69%
Matières premières (par ex. ressources naturelles) 60% 66%
Data economy (par ex. big data provenant de capteurs à distance, smartphones, satellites, médias sociaux) 59% 68%
Urbanisation (par ex. l'expansi 45% 58%

Alex Tedder, Directeur des investissements en actions mondiales chez Schroders, a déclaré : « L'investissement thématique cherche à exploiter les moteurs de croissance à long terme censés permettre aux sociétés exposées de bénéficier d'une croissance plus forte de leurs ventes. L'hypothèse est que cela soutient la croissance des bénéfices et donc la performance du cours de l'action. C'est quelque peu simpliste, car les actions sont influencées par un certain nombre d'autres facteurs, notamment les anticipations et la valorisation. Toutefois, l'investissement intuitivement thématique semble trouver un écho tant chez les professionnels de l'investissement que chez les clients et, lorsqu'il est appliqué de façon appropriée, il peut fournir une source de rendement supplémentaire. 

« L'intérêt vient aussi du fait que les investisseurs sont aujourd'hui beaucoup plus conscients des grandes tendances qui transforment le monde. De grands thèmes, tels que le changement climatique, l'intelligence artificielle et les tendances démographiques, ont un impact important sur chacun d'entre nous. Il faudra qu'un changement important intervienne dans notre mode de vie, les produits que nous achetons et les services dont nous avons besoin. Ce concept de « changement » semble capter la curiosité des investisseurs et susciter l'enthousiasme à l'égard du potentiel de performance des investissements. 

« Mais l'investissement thématique a son lot de défis. Il peut en résulter des portefeuilles dont la composition est très différente de celle d'un portefeuille boursier conventionnel, que ce soit en termes de biais sectoriels ou géographiques ou d'actions individuelles détenues. Bien que cela puisse se traduire par des rendements attractifs, il peut aussi entraîner une volatilité accrue et présenter un profil de performances différent à divers moments du cycle d'investissement. Les investisseurs doivent également être conscients des extrêmes dans les valorisations de certaines actions exposées à certains thèmes particulièrement en vogue. »

Nous présentons ici le contexte dans lequel s'inscrivent certains des thèmes privilégiés par les investisseurs.

Santé

Les dépenses de santé augmentent partout dans le monde. Cela est dû en partie à l'amélioration de la qualité des soins de santé : les entreprises s'efforcent de mettre au point de meilleurs traitements, mais également à l'accroissement de la longévité. Aux États-Unis de nos jours, une personne de 65 ans sur quatre vivra au-delà de l'âge de 90 ans, d'après le site Web de la sécurité sociale du gouvernement. La combinaison de ces facteurs signifie que les dépenses de santé aux États-Unis devraient augmenter de 5,5 % par an au cours des huit prochaines années et pourraient représenter 19,7 % de l'économie d'ici 2026. 

Les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques à l'échelle mondiale espèrent que la mise au point de traitements contre les maladies, allant du cancer au rhume, générera d'importants revenus à l'avenir. La thérapie génique, où les cellules des patients sont reprogrammées pour combattre la maladie, a été l'un des domaines de recherche les plus dynamiques de ces dernières années.

Développement durable

Un peu moins des deux tiers (64 %) des investisseurs dans le monde se disent intéressés par des fonds thématiques axés sur l'investissement durable. 

Ce résultat survient au moment où les questions de durabilité font l'objet d'une attention accrue dans l'actualité en général. Cette année, la question du plastique a été très souvent abordée, mais le changement climatique reste une préoccupation majeure. 

Les changements sociaux et environnementaux sont de plus en plus rapides. Le changement climatique, les évolutions démographiques et la révolution technologique remodèlent la planète. Les entreprises en mesure de s’adapter et de prospérer parviendront davantage à attirer des clients et des employés et à développer leur activité.

Disruption

Les technologies disruptives, telles que la blockchain et l'intelligence artificielle, ont également suscité l'intérêt des investisseurs, 63 % d'entre eux déclarant qu'ils seraient intéressés par des fonds investissant dans ces technologies.

Les technologies disruptives sont une évidence pour la plupart des investisseurs. Les acteurs de la distribution sont délogés par des entreprises comme Amazon, tandis qu'Uber a eu un impact énorme sur l’activité des taxis dans le monde entier. Mais cela va beaucoup plus loin. Des processus sont en cours d'élaboration dans presque tous les secteurs, ce qui signifie que de nouveaux biens et services viennent remplacer les concurrents établis. Ce thème intéresse particulièrement les investisseurs les plus jeunes ; ceux âgés de 18 à 24 ans se sont montrés les plus intéressés (28 % certainement intéressés, 34 % assez intéressés).

Les investisseurs thématiques s'inscrivent dans une perspective de long terme

Les investisseurs ne cherchent pas seulement à gagner de l'argent rapidement avec les thèmes dans lesquels ils investissent. Pour les investisseurs, le plus important lorsqu'ils choisissent un investissement est la stabilité des rendements à long terme (7,8 sur une note maximale de 10). 

Les investisseurs ont également déclaré qu'ils conserveraient leur investissement dans un fonds thématique en moyenne 2,1 ans de plus que s'il s'agit d'un fonds d'investissement standard.

La période de détention est encore plus longue, avec une moyenne de 2,3 ans de plus, pour ceux qui se considèrent comme des investisseurs experts / avancés.

Informations importantes : 

Confiée par Schroders à Research Plus Ltd, cette enquête indépendante a été conduite en ligne entre le 20 mars et le 23 avril 2018 auprès de 22 338 investisseurs dans 30 pays (notamment l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, les EAU, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas et le Royaume-Uni). Au sens de cette enquête, un investisseur correspond à toute personne envisageant d'investir au moins 10 000 euros (ou une somme équivalente) au cours des 12 prochains mois et ayant modifié ses placements au cours des dix dernières années. Ces personnes sont considérées comme représentatives de la population des investisseurs de chaque pays dans lequel a été menée l’enquête.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l'équipe d'économistes de Schroders et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroders France 8-10 rue Lamennais, 75008 Paris, France.