Marchés

Perspectives 2019 : actions emergentes

Les principaux catalyseurs potentiels de la performance des marchés émergents en 2019 sont la faiblesse du dollar américain, des résultats meilleurs que prévu dans les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine et un apaisement des inquiétudes quant à la croissance chinoise.

21/12/2018

Tom Wilson

Tom Wilson

Responsable des gestions actions émergentes

  • Dans l'ensemble, les valorisations sont attrayantes et reflètent des perspectives de croissance et de bénéfices prudentes, alors que de nombreuses devises semblent bon marché.
  • La poursuite de l'escalade du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine constitue un risque, mais qui est de plus en plus intégré dans les cours.
  • Nous prévoyons une dépréciation modérée du dollar américain en 2019, ce qui devrait servir de catalyseur pour les actions des marchés émergents.

L'indice MSCI des marchés émergents a chuté de plus de 10 % en 2018, et de plus de 20 % par rapport à son sommet de janvier. La normalisation de la politique monétaire américaine et l'augmentation de l'écart de croissance ont fait grimper le dollar américain, ce qui a eu un impact négatif sur les devises et les conditions financières des marchés émergents.

Bien que les États-Unis aient retardé la mise en œuvre des hausses tarifaires sur 200 milliards de dollars de produits chinois, nous prévoyons que le conflit commercial entre les deux pays reprendra. En outre, une dynamique négative du crédit en Chine et une incertitude croissante sur les perspectives commerciales ont affecté la croissance chinoise et le commerce mondial. Le sentiment est maintenant prudent et les valorisations sont dépréciées.

S'agit-il d'une opportunité d'achat ou devrions-nous rester prudents pour l'avenir ?

 

Valorisations

Les valorisations sont globalement attractives, avec des ratios cours/valeur comptable et cours/bénéfices inférieurs à leurs moyennes à long terme, comme le montre le graphique ci-dessous. Le sentiment est prudent, mais les allocations des investisseurs restent élevées suite à l'afflux important de capitaux dans les fonds spécialisés sur les marchés émergents en 2017.

 

Ratio cours/valeur comptable de l’indice MSCI Marchés émergents (MSCI EM PB)

 

Source : Refinitiv, Thomson Reuters, MSCI. Données à novembre 2018. Les tendances passées ne préjugent pas de l’avenir.

Les multiples de valorisation intègrent des anticipations prudentes de bénéfices. Les révisions du bénéfice par action ont été négatives et pourraient le demeurer, ce qui pourrait constituer un obstacle à un redressement de ces ratios.

 

Anticipations de bénéfices pour les entreprises du MSCI Marchés émergents

Source : Schroders, Factset. Données à novembre 2018. Les prévisions sont fondées sur des hypothèses, qui sont susceptibles de changer. Les prévisions et les hypothèses peuvent être influencées par des facteurs économiques externes ou d'autres facteurs, elles ne doivent pas être considérées comme des conseils ou une recommandation d'achat et/ou de vente.

 

Guerre commerciale

L'annonce d'un report de l'augmentation des droits de douane américains sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises, qui devait avoir lieu le 1er janvier, est bienvenue. Toutefois, le différend porte autant sur des questions telles que le transfert de technologie que sur de simples volumes d'échanges commerciaux. Les États-Unis sont susceptibles d'exiger des concessions que la Chine pourrait considérer comme destinées à freiner ses aspirations économiques et son influence mondiale. Par conséquent, nous prévoyons une reprise des tensions commerciales en 2019.

Outre les augmentations potentielles, il est également possible que d'autres droits de douane soient introduits sur les 270 milliards de dollars restants des exportations chinoises vers les États-Unis, bien que cela puisse avoir un impact inflationniste plus visible sur les consommateurs américains. Le conflit commercial risque de perturber la chaîne d'approvisionnement d'un large éventail d'industries et aura probablement des répercussions sur la confiance et l'investissement des entreprises ainsi que sur le commerce. La recrudescence de l'escalade aurait pour effet de déprimer davantage le sentiment de marché et de créer de l'incertitude.

Malgré une première réaction positive des marchés, le positionnement des investisseurs reste prudent quant à une nouvelle escalade et il existe une certaine asymétrie des risques. Nous ne croyons pas qu'une solution facile sera trouvée, mais si la trêve actuelle se prolonge, cela serait probablement positif pour les marchés, surtout si cela s'ajoute aux mesures de relance en cours en Chine et à la faiblesse du dollar américain.

 

Chine

En Chine, le durcissement de la réglementation a provoqué une impulsion négative sur le crédit, tandis que le gouvernement s'est également attaché à donner la priorité à la qualité de la croissance. Cette situation a freiné la dynamique économique. Au second semestre 2018, nous avons assisté à la reprise des mesures de relance monétaire, budgétaire et de dépenses d'infrastructures, en plus d'une certaine indulgence réglementaire.

Nous pensons que les mesures de relance resteront relativement limitées par rapport aux épisodes précédents : le resserrement de la réglementation dans le secteur financier vise à améliorer le risque dans le système financier et restera probablement une priorité ; une forte relance pourrait également affecter la balance courante, qui est devenue négative durant le premier semestre 2018, et exercer une pression sur la devise.

 

Dollar US

Le dollar américain est inversement corrélé à la performance des marchés d'actions émergentes. Le dollar est la devise de financement externe la plus utilisée par les pays émergents, et a un impact sur leurs conditions financières. Nous prévoyons une légère dépréciation du dollar en 2019.  La devise est chère et nous prévoyons un ralentissement de la dynamique économique américaine, compte tenu de l'affaiblissement des finances publiques et de l'impact décalé du resserrement monétaire. Si le dollar baisse et que nous avons dépassé les pics de rendement des bons du Trésor américain à 10 ans, les devises, les économies et les marchés émergents devraient se rétablir. Il s’agit en effet d’un important catalyseur.

 

Performance relative du dollar US par rapport aux actions émergentes

 

Source : Refinitiv. Données à novembre 2018. Les tendances et performances passées ne préjugent pas de l’avenir. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et l’investisseur peut ne pas récupérer le montant initialement investi.

 

Identifier les opportunités au sein des marchés émergents

Si l'on segmente les actions émergentes, nous voyons des opportunités en termes de croissance, de valorisation et de bénéfices. Nous privilégions la Corée, qui est exposée à la croissance mondiale, mais dont les valorisations reflètent dans certains cas des résultats négatifs. La Russie offre une valeur indéniable, notamment en termes de flux de trésorerie, de rendement et de devise. Au Brésil, le risque politique demeure, mais le cadre de politique économique prévu par le nouveau président pourrait favoriser une reprise de la croissance. Les perspectives en Pologne et en Hongrie sont également favorables, compte tenu des perspectives de bénéfices positives et des valorisations attrayantes.   

 

Des valorisations favorables mais des risques à surveiller

Dans l'ensemble, les valorisations des marchés émergents sont favorables et nous continuons de surveiller dans quelle mesure le risque d'une nouvelle escalade de la guerre commerciale est déjà pris en compte, la possibilité d'une faiblesse du dollar américain en 2019 et la question de savoir si les mesures de relance chinoises atténueront les inquiétudes concernant la croissance. Ces facteurs pourraient servir de catalyseur pour la performance des actions émergentes en 2019. Toutefois, la vigueur d'une reprise potentielle est tempérée par des perspectives de croissance mondiale plus prudentes, car les États-Unis sont en retard dans leur cycle économique et bien avancés dans leur cycle de resserrement monétaire, et nous prévoyons que la croissance chinoise sera plus lente à moyen terme.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.