Points clés

60 secondes avec Duncan Lamont - Valorisations


Les derniers mois de l'année 2018 ont été calamiteux pour les investisseurs en bourse. Tout chutait et la réaction instinctive des investisseurs était de vendre. Mais pour ceux qui ont su résister à ce tiraillement émotionnel, les trois premiers mois de 2019 ont été une période vraiment fructueuse pour qui était investi.

Les actions japonaises sont en hausse de 8%. Le Royaume-Uni, l'Europe et les marchés émergents sont en hausse de plus ou moins 10 %, et les États-Unis, de près de 14 %. Mais le problème pour les investisseurs à long terme, c'est que la forte performance signifie que tout est devenu un peu plus cher.

Les valorisations sont l'un des indicateurs les plus puissants des rendements à long terme, même si elles ne sont pas très utiles pour vous dire ce qui va se passer à court terme. Que reste-t-il donc à l'investisseur de long terme ?

Tout d'abord, les rendements escomptés sont plus faibles dans tous les secteurs, mais les perspectives ne sont pas si mauvaises que ça. Le Japon et les marchés émergents sont en réalité légèrement bon marché. Le Royaume-Uni et l'Europe ne sont que légèrement surévalués. Les États-Unis se distinguent en paraissant plus chers, mais les paris contre ce marché sont perdants depuis des années.

L'absence de signaux par les valorisations indique donc qu'une stratégie plus appropriée consiste maintenant à équilibrer votre portefeuille sur plusieurs marchés. Répartissez vos risques et évitez de mettre tous vos œufs dans le même panier.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.