2 min | Points clés

VIDEO : Johanna Kyrklund - revue des marchés pendant la crise du coronavirus


En cette période de fortes turbulences, il nous a semblé utile de présenter certains des facteurs que nous surveillons attentivement.

Tout d'abord, les valorisations. Nous sommes entrés dans cet épisode avec des valorisations très élevées sur les marchés et la correction en a écrêté une partie. Il est certain que nous commençons à voir des opportunités sur certains titres.

Les marchés commencent à intégrer dans les cours un repli des bénéfices, ce qui est un ajustement nécessaire étant donné le choc important sur la demande que nous observons du fait du virus. Nous pensons que nous avons fait les deux tiers du chemin en termes d'ajustement des valorisations.

Deuxièmement, nous examinons la réponse des gouvernements. Les baisses de taux des banques centrales sont utiles pour permettre aux marchés de bien fonctionner. Mais nous avons vraiment besoin d'une réponse budgétaire forte pour soutenir les particuliers et les entreprises tout au long de cette crise.

Enfin, nous surveillons l’évolution du nombre de cas de coronavirus. Si l’on constate un pic en Italie, ce sera une bonne nouvelle, car cela permettra de penser que les mesures prises par le pays sont efficaces. En outre, une plus grande visibilité sur l'épidémie aux États-Unis nous aiderait à évaluer plus précisément cette crise.

Après de très sévères baisses des marchés, nous nous attendons à observer des séquences de hausse et de baisse dans les prochaines semaines, les marchés prenant en compte d'une part les conséquences économiques des mesures de confinement et d'autre part les réponses des gouvernements.

Ainsi, nous verrons probablement encore un peu plus de volatilité, mais nous commençons à voir des opportunités émerger sur certains titres.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.