Perspectives

Chargeurs de VE : qui l’emportera ?


Les ventes de véhicules électriques (VE) ont été remarquablement solides cette année. Sur les 12 mois précédant juin 2021, les ventes de VE ont été supérieures de plus de 160 % à la même période de l'année précédente et sont en hausse de plus de 130 % sur la période comparable en 2019 (selon les données BNEF). Ceci a été souligné dans la dernière mise à jour du tableau de bord du changement climatique de Schroders.

Ainsi, bien que la transition vers les véhicules électriques soit réellement en cours, ce n'est que le début et il reste du chemin à parcourir. Au Royaume-Uni, par exemple, les véhicules électriques représentaient 11 % des ventes totales de véhicules de tourisme l'an dernier. Toutefois, l'objectif d'interdire la vente de nouveaux véhicules à moteur à combustion interne (ICE) d'ici 2030 nécessite d’atteindre 100 % en moins de neuf ans.

603060_SC_November-Content-Activation-Charts-FRCH_chart1.png

Du côté des véhicules utilitaires, un nombre croissant d'entreprises s'engagent à atteindre des objectifs ambitieux de décarbonation, ce qui signifie que les émissions des flottes de véhicules utilitaires sont sous surveillance. Les 111 membres du groupe « EV100 », qui comprend des sociétés comme Tesco et Ikea, se sont engagés à faire évoluer leurs flottes en faveur des véhicules électriques et/ou à installer des bornes de rechargement pour le personnel et/ou les clients d'ici 2030.

Outre ces politiques et ces objectifs favorables, la rentabilité des véhicules électriques continue de s'améliorer à mesure que le secteur se développe. En effet, les véhicules électriques devraient devenir moins chers que les véhicules ICE au cours des prochaines années. Il s'agira pour le marché d'un point de bascule important qui accélérera encore la transition.

603060_SC_November-Content-Activation-Charts-FRCH_chart2.png

Quelle est la taille du marché du chargement de VE ?

Selon les estimations de Bloomberg, plus de 300 millions de nouveaux points de charge de véhicules électriques (de type résidentiel, public, chargement rapide et chargement de flotte) seront requis à l'échelle mondiale d'ici 2040, alors qu’il en existe moins de 6 millions aujourd'hui. Compte tenu de l'énorme volume de chargeurs nécessaires pour soutenir la transition vers les véhicules électriques (de tourisme et commerciaux), le marché devrait poursuivre sa croissance jusqu'aux environs de 2035, lorsque les investissements dans les infrastructures de chargement seront au plus haut.

Dans le scénario de croissance plus ambitieux de Bloomberg, plus de 500 millions de chargeurs seraient requis à l’échelle mondiale d'ici 2040, soit près de 1600 milliards de dollars d'investissements cumulés dans les infrastructures de chargement de VE.

Quels sont les défis et les opportunités ?

Récemment encore, il était difficile pour les investisseurs en actions d'accéder directement au thème du rechargement des véhicules électriques : soit parce que les entreprises étaient privées, soit parce que les petites entreprises de rechargement de véhicules électriques se nichaient quelque part au cœur d’entreprises de plus grande taille et diversifiées. Toutefois, un grand nombre d'entreprises de rechargement de véhicules électriques ont fait leur entrée en bourse ces 12 derniers mois, souvent via des entités ad hoc (SPAC). Par conséquent, les opportunités pour les investisseurs se sont considérablement accrues.

Si la prolifération des sociétés de rechargement de véhicules électriques solidement financées est de bon augure pour la capacité du secteur à soutenir la transition énergétique, elle soulève également une question urgente du point de vue de l'investissement. Alors que tant d'entreprises se battent pour obtenir leur part du gâteau, la concurrence les empêchera-t-elle d'obtenir des rendements décents ?

Quelles sont les implications pour les investisseurs ?

Bon nombre de ces sociétés pourraient continuer à bien se comporter à court terme, le secteur du rechargement de VE poursuivant sa croissance rapide. Toutefois, à long terme, l'écart entre les entreprises qui ont réussi à véritablement fidéliser leur clientèle (par exemple, via la vente d'abonnements à des logiciels) et celles dont le modèle économique se concentre principalement sur la vente de matériel de rechargement ou d'électricité, peut devenir plus évident.

Les investisseurs qui se souviennent de l'évolution du secteur de la production solaire au cours des 10 dernières années savent bien qu’un marché peut enregistrer une croissance rapide tout en générant des rendements médiocres pour les actionnaires. En tant qu'investisseurs dans le changement climatique, notre rôle est d'aller au-delà des chiffres accrocheurs de la croissance et de rechercher les entreprises présentant des avantages concurrentiels durables à long terme.

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.