Points de vues

Qu'est-ce qu'un ELTIF ?


Les marchés privés ont toujours été difficiles d’accès pour les investisseurs particuliers. L'illiquidité, les structures complexes, les seuils d'investissement minimum élevés et l'offre limitée de produits ont en effet détourné les investisseurs. Mais cela est en train de changer.

Malgré le contexte d'incertitude des marchés dû à la guerre en Ukraine et à la pandémie de Covid-19, de nombreux investisseurs particuliers avertis manifestent un appétit accru pour les actifs privés. Cela s'explique notamment par la nécessité de diversifier davantage, ainsi que la surperformance passée du secteur par rapport aux actifs cotés, en particulier après les périodes de crise, et la moindre volatilité qui caractérise souvent les actifs privés.

En 2021, la valeur totale des actifs alternatifs dans le monde s’est accrue de plus de 10 000 milliards de dollars et devrait atteindre 18 000 milliards de dollars d’ici 2026.

Ces dernières années, grâce aux évolutions réglementaires et technologiques, les actifs privés sont devenus plus accessibles à une base d'investisseurs élargie, qui ne se limite plus aux grandes institutions comme les fonds de pension. De nouveaux produits ont vu le jour, comme les Fonds européens d'investissement à long terme (ELTIF), que nous examinerons plus en détail ci-dessous.

Qu'est-ce qu'un ELTIF ?

Un ELTIF est un type de fonds d'investissement introduit par un règlement adopté par l'UE en 2015. L'objectif de ce règlement était de contribuer à l’amélioration du financement des entreprises et des projets de l'UE qui ont besoin de capitaux à long terme mais n'ont pas accès aux marchés de capitaux publics. Le règlement prévoit une structure de fonds permettant aux investisseurs particuliers avertis d'accéder à des investissements dans des actifs privés, tels que des projets d'infrastructure et des petites et moyennes entreprises non cotées, souvent familiales. L'objectif était de stimuler l'économie réelle en Europe.

Pourquoi maintenant ?

Cela ne signifie pas que les investisseurs particuliers n'étaient pas attirés par les marchés privés auparavant, mais le manque de produits accessibles, les seuils minimums élevés, la complexité, l'absence de flux de trésorerie et l'illiquidité ont toujours constitué d’importantes barrières à l'entrée. C'est la raison pour laquelle les investisseurs institutionnels ont tendance à être les principaux investisseurs dans ces fonds.

Ces dernières années, les gouvernements ont reconnu le rôle de plus en plus important que jouent les capitaux privés dans la croissance économique et la création d'emplois. C'est pourquoi ils ont introduit une réglementation permettant aux investisseurs particuliers d'accéder aux actifs privés.  

Parallèlement à l'évolution de la réglementation, les gérants ont lancé des fonds conçus plus spécifiquement pour les investisseurs particuliers, plus faciles d’accès et plus simples à administrer. Par exemple, en structurant des fonds procédant à un seul appel de capital et exigeant des montants de souscription minimum plus faibles. On parle d’appel de capitaux lorsqu'un gérant demande aux investisseurs du fonds de fournir des capitaux afin de réaliser des investissements et d’honorer les obligations du fonds, telles que les dépenses et les frais.

Tim Boole, responsable de la gestion des produits ,explique : « L'un des principaux attraits des ELTIF est qu'ils créent un moyen d'investir dans des pans de l'économie auxquels les investisseurs particuliers n’avaient pas accès jusqu’à présent. Cela est particulièrement pertinent pour les petites et moyennes entreprises de l'UE, qui constituent une source essentielle de croissance et représentent une grande partie de l'économie.

L'Europe compte certaines des meilleures entreprises spécialisées dans des secteurs comme le luxe, l’industrie manufacturière, les services et la technologie. Elles sont très attractives en raison de leur spécialisation, mais sont souvent trop petites pour être cotées en bourse. De ce fait, elles se trouvent fréquemment dans l’incapacité de réaliser leur potentiel de croissance en raison de l'insuffisance du financement en capital. Les ELTIF permettent d’y remédier. »

Quelles sont les principales caractéristiques d'un ELTIF ?

Un ELTIF pourrait devenir l'équivalent d'un OPCVM pour les actifs illiquides. Néanmoins, l’ELTIF présente des risques et des complexités particuliers liés à sa forme fermée et à la nature essentiellement illiquide de ses investissements.

Le plus gros inconvénient est l’illiquidité de sa structure ; en effet, les investisseurs doivent envisager de le détenir pendant toute sa durée, généralement jusqu'à 10 ans environ, bien que cela varie d'un ELTIF à l'autre. La structure à capital fermé implique que le capital est investi dès le début, et que les investisseurs reçoivent ensuite généralement des distributions, correspondant au remboursement du capital et à la performance sur le reste de la durée de vie du fonds.

L'autre aspect spécifique aux ELTIF est que les investissements doivent être liés à l'économie de l'UE et qu'ils doivent être effectués directement dans une entreprise, de sorte qu'un investissement par le biais de fonds n'est pas autorisé. Parmi les autres règles figure l’investissement minimum de 10 000 euros.

Il est important de souligner que la réglementation relative aux ELTIF est en cours de révision et que certaines restrictions pourraient changer l'année prochaine.

Quels sont les principaux avantages ?

De nombreux facteurs font des ELTIF une option intéressante pour les investisseurs qui cherchent à se diversifier dans l'univers des produits alternatifs. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer :

  • Diversification des sources de revenus : ouverture du portefeuille d'un investisseur privé à des classes d'actifs auxquelles il n'a pas pu accéder autrement.
  • Un investissement à long terme et une volatilité plus faible : compte tenu de la nature à long terme des actifs privés accessibles par l'intermédiaire des ELTIF, ceux-ci conviennent particulièrement aux investisseurs ayant un horizon d'investissement lointain et qui se concentrent davantage sur le résultat final sans se laisser influencer par la volatilité des actions.
  • Une structure et une administration plus simples : les ELTIF sont structurés spécifiquement pour les investisseurs privés, de manière à en alléger l'administration, par exemple avec moins d'appels de capitaux, une durée plus courte et des déclarations fiscales conçues pour les particuliers. De plus, l'investissement minimum est inférieur à celui des fonds d'actifs privés classiques.

Ces avantages, parmi d’autres, signifient que l'accès aux actifs privés est désormais à la portée de la plupart des investisseurs privés.

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.