Perspectives

Un renminbi plus faible peut-il sauver le monde de la crise de l'inflation?


Le renminbi s'est déprécié d'environ 8% par rapport au dollar américain depuis le début de l'année et, à 6,96 RMB pour 1 USD, est déjà proche de notre objectif de 7 RMB pour 1 USD en fin d'année.

La banque centrale de Chine (PBoC) a commencé à résister à une nouvelle dépréciation, réduisant son ratio de réserves obligatoires de 2 points de pourcentage à 6% la semaine dernière, tout en fixant la cotation quotidienne du taux de change officiel à des taux plus élevés que prévu ces derniers jours. Mais alors que le dollar américain continue de s'apprécier et que les récessions probables sur la plupart des marchés développés devraient peser lourdement sur la demande extérieure, il existe un risque évident que la parité dépasse l’objectif pour atteindre 7,10-7,20 RMB pour 1 USD.

Un renminbi plus faible est souvent associé à une impulsion déflationniste pour le reste du monde. En effet, à mesure que la devise se déprécie, les importations de biens chinois deviennent moins chères pour le reste du monde. La récente dépréciation du renminbi a-t-elle apaisé les pressions sur les banques centrales mondiales dans leur lutte pour réduire l'inflation?

Il y a certainement un lien entre l'évolution du renminbi et les taux d'inflation de ses partenaires commerciaux. Par exemple, comme le montre les graphiques ci-dessous, les prix des importations américaines en provenance de Chine fluctuent parallèlement au taux de change. Et ces prix à l'importation sont étroitement corrélés à l'inflation des biens de base aux Etats-Unis. Cela paraît intuitif et des relations similaires sont observées dans d'autres économies comme la zone euro.

correlation-with-CNY.jpg

Toutefois, il existe plusieurs raisons de douter que la dépréciation du renminbi ait résolu la crise de l'inflation mondiale.

Pour commencer, la corrélation entre l'évolution de la devise et les prix ne s'applique vraiment qu'à l'inflation des biens de base dans les autres pays.

Le renminbi n'a pas d'impact majeur sur d'autres facteurs clés tels que les loyers fictifs, les services locaux ou bien les prix internationaux des matières premières, qui représentent l'essentiel de l'inflation sur des marchés comme les Etats-Unis.

Ainsi, le lien entre le renminbi et l'inflation globale, en l'occurrence aux Etats-Unis, est assez ténu, plusieurs périodes de volatilité de la devise n'ayant pas suivi l'inflation globale.

Plus généralement, nous devons nous montrer prudents face à l'hypothèse qu'une corrélation entraîne une causalité. En effet, le renminbi a tendance à être très cyclique. Lorsque les exportations augmentent fortement, la devise a tendance à s'apprécier, et lorsque les exportations reculent — comme c'est le cas actuellement — la devise a tendance à se déprécier. Et bien sûr, lorsque la demande mondiale est forte, que les exportations chinoises se portent bien et que le renminbi s'apprécie, les entreprises sont plus à même de répercuter la hausse des coûts sur les consommateurs et l'inflation du carburant.

d-renminbi-fluctuation.jpg

Sur cette base, la dynamique de l'inflation mondiale est toujours fonction de la vigueur de la demande et l'évolution du renminbi dérive en grande partie de son impact sur le commerce. En effet, un ralentissement attendu des exportations alors que la demande de biens manufacturés s'essouffle est l'une des principales raisons de notre opinion baissière à l'égard du renminbi depuis le début de l'année.

Sauf dans le scénario peu probable d’une importante dépréciation ponctuelle, la faiblesse du renminbi ne modifie ni la dynamique de l'inflation mondiale, ni la nécessité pour les banques centrales des pays développés de continuer à relever leurs taux d'intérêt.

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.