SNAPSHOT2 min read

Comment gérer la crise de l’alimentation et de l’eau ?

Nous présentons un aperçu du problème et des solutions potentielles.

03/11/2022
Food and Water Hero

Authors

Valentina Romeo
Éditorialiste

Si l’insécurité énergétique demeure un problème majeur pour de nombreux pays, la crise de l’alimentation et de l’eau pose davantage de difficultés. Mais quelles sont les implications de cette crise ?
Depuis la pandémie, une plus grande importance est accordée aux ressources mondiales et aux moyens de les préserver à l’heure où les températures augmentent, la population s’accroît et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement de l’alimentation et de l’eau est sous pression.

Le conflit en Ukraine a augmenté la pression sur la production et l’approvisionnement alimentaire et a mis en évidence la vulnérabilité de nombreux systèmes de ressources.
S’ajoutant aux craintes existantes, durant le printemps et l’été 2022, de nombreux pays d’Europe ont connu les plus grands épisodes de sécheresse jamais observés. Il s’agit pourtant d’un phénomène historiquement très rare dans cette région. Le faible niveau de précipitations, la pollution et la surconsommation ont été propices à ces épisodes de sécheresse - près de 30 % d’Européens sont actuellement confrontés à des pénuries d’eau chaque année.

Le vice-président de la Banque mondiale déclarait en 2009 que « les guerres du 21e siècle porteraient sur l’eau, à moins de changer notre manière de gérer cette ressource ».
Les dépenses nécessaires pour assurer la durabilité du système de l’alimentation et de l’eau dans son ensemble sont estimées à environ 30 000 milliards de dollars.

Mark Lacey, Responsable de la Gestion actions ressources naturelles, déclare : « Si nous ne changeons rien, nous observerons des spirales négatives de plus en plus néfastes. Dans le scénario d’un réchauffement mondial de deux degrés, les récoltes de maïs, par exemple, sont vouées à diminuer de 20 %. Parallèlement, si rien ne bouge, nous devrons utiliser plus de terres pour l’agriculture afin de nourrir la population croissante. Cela implique davantage de déforestation, qui entraîne à son tour l’extinction des espèces, et une accélération du changement climatique et du réchauffement mondial.

Nous assisterons à une désertification massive dans plusieurs zones d'Afrique, générant des crises alimentaires et une immigration de masse laissant présager les plus durs scénarios. La conclusion pourrait être une hyperinflation massive des prix alimentaires. C’est une perspective terrifiante, qui ne s’est pas produite depuis des générations.  »
Malgré ce scénario morose, le changement est possible. De nombreuses entreprises et les consommateurs eux-mêmes peuvent apporter des solutions pratiques face à cette crise.

Felix Odey, Gérant de portefeuille, actions ressources naturelles ajoute : « Nous voyons apparaître de nombreuses technologies et applications de suivi de données qui aident à doper les rendements agricoles. Des pratiques comme l’édition génomique et les modifications génétiques sont controversées sur certains marchés. Mais si cela permet à des continents comme l’Amérique latine de dépasser certains des marchés agricoles plus avancés, en utilisant finalement moins de pesticides et moins d’engrais, l’impact positif sera colossal.
Le consommateur est la clé de voûte de cette évolution. Si nous commencions déjà par adopter une alimentation un peu plus frugale, cela pourrait avoir des effets considérables sur les émissions de gaz à effet de serre dans tout le secteur de l’alimentation et de l’eau. »
Dans cette infographie, nous examinons les principaux problèmes et solutions liés à la crise de l’alimentation et de l’eau, et observons quels efforts collectifs la société peut déployer pour les résoudre.


606191_october-contentactivation-infographic1-frv3

Le contenu de ce site est destiné aux particuliers et aux investisseurs non professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.

Authors

Valentina Romeo
Éditorialiste

Thèmes

Sustainable food and water
actions
Alpha
Durabilité
analyses de marché
global
infographie
thématique
transformation mondiale
Contacter Schroders

Schroders est un acteur majeur de la gestion d'actifs pour compte de tiers, spécialisé dans la gestion active sur l'ensemble des classes d'actifs et des zones géographiques.

Schroder International Selection Fund est dénommé Schroder ISF dans ce site.

Nous aimerions vous annoncer que, à partir du 27 juin 2018, Schroder Investment Management (Luxembourg) S.A. (« SIM Lux ») change de nom et devient Schroder Investment Management (Europe) S.A. (« SIM Europe »).

Ce nouveau nom reflète la place grandissante que tient le Luxembourg en tant que centre d'affaires européen pour Schroders, ainsi que les nouveaux agréments obtenus qui nous permettent de continuer de commercialiser et d’offrir à nos clients de l’EEE des stratégies d’investissement développées à l’international.

Veuillez noter que l’entité juridique du Luxembourg, avec laquelle les clients, distributeurs et autres tiers opèrent contractuellement reste inchangée et que tous les contrats en cours conclus auprès de SIM Lux demeurent pleinement applicables.

Pour toute question portant sur cette note, veuillez écrire à simeucsm@schroders.com.