Points de vues

Notre dialogue avec les banques sur le financement des énergies fossiles


Même si le « zéro émission nette » prend de l’ampleur à travers le monde, les niveaux d’engagement globaux restent faibles dans le secteur bancaire. Au moment de l’élaboration de notre première analyse milieu 2020, moins de 20 % des banques mondiales de notre univers s’étaient engagées à aligner leurs activités de financement sur les objectifs de l’Accord de Paris ou sur une ambition de zéro émission nette, ou s’étaient engagées à fixer un objectif scientifique.

Pour les banques, le financement des énergies fossiles dépasse largement le financement durable. Les banques fortement exposées au secteur des énergies fossiles sont confrontées à d’importants risques financiers, réglementaires et de réputation en raison de la transition vers une économie bas carbone.

Dans la mesure où Schroders détient de nombreuses obligations dans le secteur bancaire, nous cherchons à identifier les gagnants et les perdants potentiels de la transition mondiale vers zéro émission nette.

 

 

Recherche

Dans le cadre de notre recherche thématique sur ce sujet, nos équipes de crédit et d’investissement durable ont élaboré un tableau de bord pour aider les gérants de fonds à comprendre la performance d’une banque par rapport à un certain nombre de facteurs liés au financement des énergies fossiles. À l’aide de sources de données conventionnelles et non conventionnelles, les banques sont évaluées en fonction de l’ampleur de leurs activités de financement des énergies fossiles, de la solidité de leur stratégie et de leur vision climatiques à long terme, de leurs capacités de financement durable, de la maturité de leur gouvernance climatique, de leur gestion des risques et de la qualité de leur reporting climatique.

Le tableau de bord permet de hiérarchiser les entreprises en vue d’analyse et d’un engagement plus approfondis. Il couvre actuellement plus de 100 des plus grandes banques mondiales, ainsi qu’un groupe de banques de plus petite taille sélectionnées pour nous assurer d’avoir une couverture suffisante de l’exposition bancaire de l’équipe de crédit.

 

 

Engagement

Notre équipe crédit, ainsi qu’un certain nombre d’équipes actions, ont sélectionné près de 50 banques en Europe, en Amérique du Nord et en Asie pour une analyse et un engagement plus approfondis. Elles se sont concentrées sur les principaux bailleurs de fonds du secteur des énergies fossiles ainsi que sur les banques susceptibles d’être fortement exposées au secteur des énergies fossiles à travers leurs bilans.

Après chaque engagement, nous mettons en avant trois à quatre objectifs sur lesquels nous souhaitons que la banque travaille au cours des 12 prochains mois. En voici quelques exemples :

– Le développement d’un engagement à aligner les activités de financement de la banque avec les objectifs de l’Accord de Paris, ainsi que les jalons et objectifs associés ;

– Revoir et renforcer les politiques de la banque en matière d’énergies fossiles conformément aux dernières pratiques scientifiques et/ou bonnes pratiques ;

– Développement d’un reporting TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) / sur les risques climatiques, y compris la publication d’indicateurs climatiques supplémentaires.

Pour les banques qui ont réalisé des progrès dans ces domaines, nos discussions se sont concentrées sur la robustesse et l’évolution de leurs méthodologies de mesure et de fixation des objectifs en lien avec leur engagement à aligner leurs activités de financement sur l’Accord de Paris.

 

 

La réponse jusqu’à présent

Bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer l’impact de nos discussions, nous avons obtenu une réaction favorable de la part des banques jusqu’à présent. Sur les 50 banques contactées, nous en avions rencontré 25 à la fin juin 2021.

Nous avons observé une dynamique très positive sur cette question, étant donné que les banques ont renforcé leurs politiques en matière d’énergies fossiles, amélioré leur transparence en matière de risques climatiques et se sont engagées à aligner leurs portefeuilles de financement sur les objectifs de l’Accord de Paris.

Nous avons identifié un groupe de banques de premier plan qui ont déjà, ou qui auront bientôt, des objectifs et des plans détaillés à l’appui de leurs engagements de financement et qui sont bien positionnées pour financer la transition énergétique mondiale.

En revanche, nous avons également identifié des obstacles qui compliquent la collecte des données, un manque de ressources internes disponibles pour remédier à ce problème et des inquiétudes liées à l’absence de méthodologie établie de mesure du portefeuille et de fixation des objectifs.

Pour ces entreprises, notre engagement nous a aidés à orienter les banques vers les bonnes pratiques observées ailleurs. Enfin, nous nous réservons la possibilité de dégrader les notes environnementales des banques qui ne feraient pas état de progrès sur les questions que nous avons soulevées avec elles dans de futures évaluations.

Une fois que nous avons terminé notre première série d’engagements, nous envisageons de dialoguer avec d’autres banques et d’élargir notre tableau de bord pour inclure d’autres types d’entreprises financières comme des assureurs.

 

 

Intégration dans notre processus d’investissement

Évaluation de crédit ESG des entreprises : Nous utilisons les informations de notre engagement pour identifier les risques potentiels pesant sur les flux de trésorerie d’une entreprise et améliorer la qualité de nos évaluations ESG et de crédit internes.

 

Analyse sectorielle du crédit ESG : Les informations issues de nos recherches et de notre engagement en matière de financement des énergies fossiles sont intégrées dans les analyses sectorielles ESG des analystes crédit. Au cours de ces examens, les analystes discutent avec les gérants de portefeuille des facteurs ESG et du classement ordinal des expositions de leurs entreprises aux risques et opportunités ESG susceptibles d’avoir un impact sur leur capacité à assurer le service de leur dette de manière confortable.

 

Nos outils exclusifs : Le développement de notre tableau de bord du financement des énergies fossiles nous a permis d’identifier de nouveaux indicateurs environnementaux pour nos outils de durabilité exclusifs, tels que CONTEXT, qui est utilisé par les investisseurs en crédit et en actions de Schroders.

 

Approche de vote : Grâce à nos recherches et à notre engagement, nous avons affiné nos attentes à l’égard des banques concernant le financement des énergies fossiles et le changement climatique de manière plus générale. Ces attentes sont reflétées dans l’examen annuel de notre politique de vote et les décisions de vote récentes sur les résolutions d’actionnaires liées au climat pour les banques.

 

Le contenu de ce site est destiné aux particuliers et aux investisseurs non professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., 5 Heienhaff, 1736 Sennengerbierg, Luxembourg