Points clés

Video: Is Big Tech under threat?


Sean Markowicz, CFA

Sean Markowicz, CFA

Stratégiste

Voir tous les articles

While many businesses are struggling under the global lockdown, the largest technology companies are thriving. Firms such as Amazon, Microsoft, Apple, Google and Facebook have all seen increased demand for their digital services, as more people shop online and work from home. As a result, their share prices have vastly outperformed the US equity market.

But is their dominance ringing alarm bells? The tech giants have already faced a great deal of criticism over their anti-competitive behaviour and the pandemic has only intensified the scrutiny. The more powerful these firms become, the higher the likelihood of regulatory action being taken to supress their market control. History is replete with such examples.

At the same time, the US equity market is increasingly concentrated in just these five tech stocks.

Their combined market-cap (i.e. the total value of all of their outstanding shares) weighting in the S&P 500 index has more than doubled from roughly 8% in 2015 to 20% today.

A market this narrow should give some cause for concern. These narrow rallies tend to end when investors pile into the market leaders until they no longer justify their valuations, or when an economic recovery helps the laggards to catch up.

Either way, these firms may find it increasingly difficult to repeat their stellar market performance going forward.

Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.