Points clés

Les restrictions liées à la Covid font retomber la zone euro en récession


L’estimation préliminaire de la croissance du PIB réel de la zone euro au premier trimestre 2021 s’élevait à -0,6 %, contre -0,7 % au dernier trimestre de 2020, ramenant l’ensemble de l’économie de la zone euro en récession technique. Par rapport à l’année dernière, la croissance a reculé de 1,8 %, ce qui constitue une amélioration par rapport au chiffre de -4,9 % en glissement annuel au dernier trimestre.

Globalement, compte tenu des restrictions liées à la Covid-19, une contraction était largement anticipée. Toutefois, la surperformance de certains États membres a permis à l’ensemble de la zone euro de dépasser les attentes du consensus qui tablaient sur une croissance du PIB de -0,8 %.

Parmi ceux qui ont publié jusqu’à présent, la Belgique a été l’économie plus performante, avec une croissance de 0,6 % en glissement trimestriel (GT), suivie de la France avec 0,4 % GT et de l’Autriche avec une croissance de 0,2 % GT. L’Allemagne a été le pays le plus touché, en repli de 1,7 %, l’Espagne et l’Italie enregistrant pour leur part des contractions plus modestes de -0,5 % et -0,4 % respectivement.

 

azad1.JPG

 

La croissance positive en France s’explique sans doute par des mesures moins restrictives, et/ou une population moins respectueuse des règles, puisqu’une troisième vague distincte du virus s’est propagée en avril. Selon Our World in Data, les cas confirmés par million d’habitants, en se basant sur une moyenne sur sept jours ont atteint un pic à 670 le 17 avril et sont depuis retombés à 385. C’est à peu près le double du taux d’infection de l’Italie, de l’Espagne et de l’Allemagne.

À l’avenir, bien que les restrictions aient été prolongées bien au-delà du deuxième trimestre, la série d’annonces positives sur les vaccinations laisse espérer qu’une reprise timide est déjà en cours. En supposant que les restrictions soient bientôt levées, la croissance devrait s’accélérer encore davantage au troisième trimestre.

Comme le montre le graphique ci-dessous, la moyenne sur sept jours des doses de vaccins administrées quotidiennement exprimée en part de la population dans les principaux États membres est en train de rattraper rapidement le Royaume-Uni, souvent considéré comme la référence en matière d’excellence de la stratégie vaccinale.

 

azad2.JPG

 

La France doit en plus parvenir à convaincre une population plus sceptique concernant les bienfaits des vaccins. Toutefois, par rapport à il y a quelques mois, il n’est pas interdit de penser que la zone euro pourrait atteindre l’immunité collective avant l’hiver prochain, ce qui éviterait une nouvelle paralysie générale de l’économie.

 

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.