Points de vues - Enjeux ESG/Investissement responsable

Trois mythes sur l’ESG et la dette émergente

Nombreux sont ceux qui pensent que les investissements sur les marchés émergents ne peuvent pas se conjuguer avec une approche ESG. Nous ne sommes pas de cet avis.

25/11/2019

Autumn Graham

Autumn Graham

Analyste crédit, entreprises des marchés émergents

David Knutson

David Knutson

Responsable de la recherche crédit, Etats-Unis

Les marchés émergents ont pâti par le passé d’un « déficit de perception », selon la formule du Financial Times (2017). Certes, investir sur les marchés émergents comporte des risques, mais les données recueillies indiquent que ces derniers sont souvent surestimés.

Cet écart entre la réalité et les mythes est particulièrement prononcé pour la dette émergente. Loin d’être à l’obscur avant-poste de l’univers obligataire, la dette émergente présente de nombreuses qualités équivalentes, voire supérieures, à d’autres classes d’actifs constituant la poche core des portefeuilles, selon une évaluation approfondie de ses facteurs de risques. Malgré un profil risque-rendement attrayant, la dette émergente reste délaissée par les investisseurs.

Ce déficit de perception a été mis en lumière récemment, avec l’essor des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). En réponse aux sceptiques qui pensent que l’analyse ESG n’est d’aucune utilité pour la dette émergente, nous avons sélectionné certains des principaux mythes afin de les déconstruire.

 

Mythe : les critères ESG ne fonctionnent pas pour les emprunts d’État

L’approche ESG a traditionnellement été plus appliquée aux créances d’entreprise qu’à la dette souveraine. La plupart des investisseurs examinent les risques et les opportunités à l’échelle nationale avant d’allouer leur capital. En outre, l’analyse macro-économique traditionnelle prend peu en compte les questions de durabilité sur le long terme.

L’importance des facteurs de durabilité dans la performance des actifs souverains va de pair avec les inquiétudes grandissantes entourant le futur « point de non-retour » sur le plan climatique. Que faire ?

Selon nous, l’approche traditionnelle en matière de durabilité – à savoir, le recours aux piliers E, S et G – n’illustre pas avec justesse l’impact sur les fondements économiques nationaux et le prix des actifs.

En premier lieu et afin de mesurer les risques ESG de la dette émergente, nous utilisons le modèle de Solow, un modèle économique renommé qui intègre la productivité par habitant dans une économie. Nous évaluons ensuite le caractère durable de cette productivité à l’aune d’une batterie de métriques, telles que l’accessibilité à la santé ou à l’électricité et le niveau d’égalité sociale, entre autres. Ces facteurs forment une cartographie des risques et des opportunités propres au développement de chaque pays et à la valeur des actifs souverains.

 

Mythe : les informations ESG ne sont pas disponibles pour les obligations d’entreprises des marchés émergents

Certains investisseurs estiment que la transparence n’est pas le fort des entreprises des pays émergents. Il est vrai que les informations relatives aux pratiques opérationnelles peuvent être plus difficiles à obtenir. En revanche, ces pays offrent de nombreuses opportunités aux gestionnaires actifs. C’est d’autant plus vrai au regard de l’importance du « facteur humain » – aspect de la durabilité difficilement quantifiable – dans les évaluations ESG.

Étant donné que les données ESG sont plus difficiles à obtenir, le travail des analystes est d’autant plus précieux. Ils peuvent utiliser des informations plus difficiles à obtenir pour générer de l’alpha.

Les structures actionnariales et les standards de gouvernance varient considérablement entre différents marchés émergents, reflétant tantôt une faible gouvernance d’entreprise, tantôt des conventions et particularités juridiques variées.

L’analyse ESG des obligations d’entreprise des marchés émergents peut potentiellement rehausser la protection à la baisse pour les portefeuilles, en déterminant si la gouvernance des entreprises étudiées est conforme au cadre réglementaire ou présente un risque. Accessoirement, toutes les entreprises soucieuses de répondre aux inquiétudes en matière de facteurs ESG soulevées par les investisseurs – sur les marchés émergents et ailleurs – ont tendance à être plus disciplinées et rigoureuses.

 

Mythe : vous n’avez pas besoin d’analystes ESG en interne

Collecter des informations ESG sur la dette émergente n’est pas une mince affaire – tel que précisé ci-dessus. Par conséquent, la capacité de mener des analyses en interne nous apparaît essentielle. Les conclusions des agences de notation ESG se recoupent encore moins lorsqu’elles portent sur les pays émergents, en comparaison aux marchés développés. Disposer d’une analyse réfléchie est sans conteste un atout maître sur les marchés émergents.

 

mythesesgemgraph.JPG

 

À titre d’exemple, nous avons récemment réalisé une évaluation ESG d’une entreprise productrice d’électricité chilienne qui différait significativement de celle menée par des fournisseurs de notations ESG tiers. Elle a permis de procéder à une recommandation d’achat sur ce titre, qui avait été sous-évalué par des tiers en raison de la part d’émissions de carbone dans la production d’électricité. Nous estimons que cette évaluation ne faisait pas justice à l’entreprise.

Le mix des capacités de production de l’entreprise était dû au manque d’infrastructures renouvelables dans les zones d’opération. En réalité, il tendait à s’améliorer. Elle prévoit d’installer une puissance de 642 mégawatts en projets renouvelables – suffisante pour alimenter 700 foyers américains moyens durant un mois –, et a acté la fermeture de ses centrales de charbon pour 2022 et 2024.

Grâce à notre approche ESG intégrée, l’analyste peut équilibrer les risques ESG au regard de ce qui est pris en compte par le marché. Si l’analyste estime que les risques ESG des rendements obligataires sont surévalués par le marché, il se retrouve face à une opportunité.

 

Information importante

Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels.

Ce document exprime les opinions de l’auteur et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d'un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Schroders est responsable du traitement de vos données personnelles. Pour obtenir des informations sur la façon dont Schroders pourrait traiter vos données personnelles, veuillez consulter notre Politique de confidentialité disponible à l’adresse suivante : www.schroders.com/fr/fr/consumer/donnees-personnelles/ ou sur demande au cas où vous n’auriez pas accès à cette page Web.

Publié par Schroder Investment Management (Europe) S.A. – Succursale française, 1 rue Euler 75008 Paris. Pour votre sécurité, les communications peuvent être enregistrées et surveillées.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses. Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.