Points de vues - Paroles d’experts

« La génération X se soucie davantage de la durabilité que les Millennials »

La génération X est plus susceptible de prendre en compte les enjeux liés à la durabilité dans le cadre d’investissements, selon l’étude Schroders Global Investor 2019.

17/09/2019

David Brett

David Brett

Éditorialiste

Les membres de la génération X — définis comme les personnes âgées de 38 à 50 ans — semblent plus motivés pour investir durablement que les Millennials.

Selon notre dernière étude, 61 % des membres de la génération X tiendront toujours compte des enjeux de durabilité lors de la sélection d’un produit d’investissement, contre 59 % pour les Millennials, âgés de 18 à 37 ans.

La moitié (50 %) des baby-boomers (âgés de 51 à 70 ans) indiquent toujours prendre en compte les facteurs liés à la durabilité, contre 40 % pour les membres de la génération silencieuse (personnes âgées de plus de 71 ans). La moyenne pour l’ensemble des investisseurs s’établit à 57 %.

Ces résultats sont tirés de l’enquête Schroders Global Investor Study (GIS) 2019, qui a sondé l’opinion de plus de 25 000 investisseurs dans 32 pays. Ils indiquent que si la génération X est à la pointe en la matière, la plupart des investisseurs prennent en considération les enjeux liés à la durabilité lorsqu’ils investissent.

Mes investissements peuvent-ils avoir un impact ?

La majorité des investisseurs estime que ses investissements individuels pourraient contribuer de façon directe à l’avènement d’un monde plus durable.

Là encore, les membres de la génération X sont aux avant-postes. Près des deux tiers (64 %) d’entre eux estiment que leurs investissements pourraient avoir un impact direct, contre 60 % pour les Millennials. Cette proportion atteint 57 % dans le cas des baby-boomers et 50 % dans celui de la génération silencieuse. Globalement, la moyenne s’établit à 60 %.

L’étude met également en lumière une demande considérable pour que tous les fonds d’investissement tiennent compte des enjeux liés à la durabilité, généralement décrits comme les facteurs ESG – environnementaux, sociaux et de gouvernance, pas seulement ceux spécifiquement conçus comme des « fonds d’investissement durables ».

Près des deux tiers de la génération X (65 %) estiment que tous les fonds d’investissement devraient prendre en compte les facteurs de durabilité, contre 60 % pour les Millennials.

Étonnamment, les baby-boomers (62 %) le souhaitent davantage que les Millennials. Cette proportion atteint 56 % dans le cas de la génération silencieuse. La moyenne est de 61 %.

La génération X est la plus motivée pour investir de manière durable

CS1778_T2_Article1_Gen_Xers_FRFR.jpg

L’étude souligne également la préoccupation de la génération X vis-à-vis du changement climatique. Plus des deux tiers (67 %) de ses membres estiment que le changement climatique a ou va avoir un impact sur leurs investissements, contre 64 % pour les Millennials, 58 % pour les baby-boomers et 51 % pour la génération silencieuse. La moyenne globale pour l’ensemble des investisseurs est de (63 %).

Pourquoi cet intérêt plus marqué de la part de la génération X ?

JJessica Ground, responsable mondiale du Stewardship chez Schroders, commente : « Il a été impossible de passer à côté du tollé des jeunes générations sur le changement climatique durant l’année écoulée. Greta Thunberg, la militante de 16 ans, a mené la charge au nom de la génération Y, ses protestations ayant fait les gros titres à travers le monde.

« Il serait facile d’estimer que ce sont toujours les jeunes générations qui se préoccupent le plus de l’investissement durable.

« Notre étude remet en question cette hypothèse. Parmi les investisseurs, c’est en réalité la génération X qui se montre désormais la plus préoccupée.

« Peut-être est-ce dû à la publicité générée par Greta Thunberg et d’autres, les aînés de cette génération en prenant acte. Quelle qu’en soit la raison, un vaste ensemble de quadragénaires s’efforcent d’épargner pour leur avenir et leur future retraite. Les gérants de fonds qui investissent pour le compte de ces épargnants doivent prendre note de leurs préoccupations et s’assurer que leur argent est investi de la manière dont ils le souhaitent. »

32 pays à travers le monde, avec un travail sur le terrain qui s’est déroulé du 4 avril au 7 mai 2019. Dans le cadre de cette enquête, un « investisseur » désigne toute personne envisageant d’investir au moins 10 000 euros (ou une somme équivalente) au cours des 12 prochains mois et ayant modifié ses placements au cours des dix dernières années. Ces personnes sont considérées comme représentatives de la population des investisseurs de chaque pays dans lequel a été menée l’enquête.

 

Réservé exclusivement aux investisseurs et aux conseillers professionnels.

Ce document exprime les opinions du gérant ou de l'équipe citée et ne représente pas nécessairement les opinions formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders.

Ce document n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente d’un instrument financier quelconque. Il n’y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d’investissements. Schroders considère que les informations contenues dans ce document sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Nous déclinons toute responsabilité pour toute opinion erronée ou pour toute appréciation erronée des faits. Aucun investissement et/ou aucune décision d’ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les cours des actions ainsi que le revenu qui en découle peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant qu’ils ont investi.

Les prévisions contenues dans le présent document résultent de modèles statistiques, fondés sur un certain nombre d'hypothèses.

Elles sont soumises à un degré élevé d'incertitude concernant l'évolution de certains facteurs économiques et de marché susceptibles d'affecter la performance future réelle. Les prévisions sont fournies à titre d'information à la date d'aujourd'hui. Nos hypothèses peuvent changer sensiblement au gré de l'évolution possible des hypothèses sous-jacentes notamment, entre autres, l'évolution des conditions économiques et de marché. Nous ne sommes tenus à l'obligation de vous communiquer des mises à jour ou des modifications de ces prévisions au fur et à mesure de l'évolution des conditions économiques, des marchés, de nos modèles ou d'autres facteurs.

Ce document est produit par Schroder Investment Management (Europe) S.A., succursale française, 1, rue Euler, 75008 Paris, France.